Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 23:00

Antoni Perulles i Estivill

1892-1936

 

Il vit le jour le 5 mai 1892 à Cornudella de Montsant (Catalogne, Espagne), de Pablo et Angela, qui le firent baptiser le lendemain. Antoni eut un frère prêtre également.

C’était une famille pauvre, mais très chrétienne, surtout la maman. Le petit Antoni n’aimait qu’une chose : servir la messe chaque matin.

Sa première année de Petit séminaire à Tortosa ne fut pas bonne et le papa voulut le garder à la maison, mais on proposa au garçon de faire encore une année, durant laquelle il se prit au sérieux, et devint le meilleur élève, surnommé le Sage. 

Il fut tonsuré et reçut les Ordres mineurs en 1913, et fut sous-diacre en 1915.

A la fin de la dernière année de théologie, il entra dans la Fraternité des Prêtres Ouvriers Diocésains du Sacré-Cœur de Jésus et acheva sa préparation à Burgos, où il fut ordonné prêtre en 1916 et resta jusqu’en 1932 ; il fut sous-directeur du séminaire de 1929 à 1932, puis fut recteur de celui d’Orihuela à partir de 1933.

Quand éclata la Guerre civile en 1936, il se trouvait en visite dans sa famille. Lui, son frère Prudencio et le curé de Mola, se cachèrent pendant une semaine dans les champs ; don Antonio refusa de se séparer de son bréviaire, qu’il priait chaque jour devant le Crucifix, qu’il portait toujours avec lui. Au bout de quelques jours, il insista pour revenir à la maison, trouvant inutile de rester ainsi à ne rien faire, dehors. Passèrent encore une dizaine de jours.

Le 12 août était le jour de sa profession. Ce jour-là vinrent des miliciens pour fouiller la maison ; ils ordonnèrent à don Antonio de ne pas bouger de là et vinrent le chercher un peu plus tard pour aller à la prison de Tarragona.

Il embrassa son frère, auquel il remit sa montre, embrassa sa mère et sortit très calmement, avec le sourire.

Il fut fusillé près de Marçà, sur la route de Molar, le 12 août 1936.

Il tomba en criant : Je meurs pour Dieu, pour l’Eglise et pour mon Pays, après avoir pardonné à son assassin.

Il fut béatifié en 1995.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens