Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 23:01

Antonio María Rodríguez Blanco

1877-1936

 

Il vit le jour le 26 mars 1877 à Pedroche (Cordoue, Espagne), de Francisco et Manuela, qui le firent baptiser dès le lendemain.

Il fit ses études classiques au collège salésien de Utrera, et restera toujours un fidèle coopérateur salésien. Puis il étudia au Grand séminaire de Cordoue, où ses résultats furent très brillants ; il passera aussi la licence de théologie à Séville et celle de droit canonique à Grenade et préparera le diplôme d’enseignement dans les écoles.

Ordonné prêtre en 1901, il fut aumônier des Petites Sœurs de Vieillards Abandonnés et professeur au séminaire.

En 1902, l’année de sa licence de théologie, il fut nommé curé de son pays natal et professeur de théodicée au séminaire.

En 1905, encore bien jeune, il fut nommé curé à Pozoblanco, où il transmit à toute la paroisse un profond esprit religieux, qui fit l’admiration d’un prêtre jésuite de passage en 1907.

Le saint curé s’appliqua à sauvegarder, entretenir et augmenter le patrimoine artistique de sa paroisse, y ajoutant une bibliothèque, un archive : c’est par là que commença son douloureux calvaire, quand il vit la quasi totalité de ce patrimoine détruit, le 15 août 1936.

Le 16 août 1936, il s’en fut chez des cousines pour les rassurer. C’est là qu’une patrouille de miliciens vint le trouver pour l’arrêter. 

Il voulut passer sa soutane, on ne lui en laissa pas le temps ; il dut partir en vêtements civils, disant à ses cousines : Du ciel, je pourrai vous aider davantage.

En route pour le cimetière de Pozoblanco, il croisa une petite fille qui vint lui baiser la main, un de ses servants de messe qui l’embrassa et auquel il dit : Sois bien gentil, Pedro !,  tandis que les miliciens l’insultaient, lui refusaient une goutte d’eau. Au cimetière, il demanda à prier un instant, à genoux, puis leur dit : Je suis à votre disposition. Que Dieu vous pardonne, comme je vous pardonne. Il voulut aller embrasser la grande croix centrale et ainsi mourir, mais ils l’abattirent avant.

Les miliciens le mirent dans une fosse commune, et récupérèrent le chapelet du prêtre, qu’ils portèrent à la famille.

Il fut béatifié en 2007.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens