Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 23:00

Félix Pérez Portela

1895-1936

 

Félix vit le jour le 21 février 1895 à Adanero (Ávila, Espagne), de Miguel et Saturnina, des parents très chrétiens.

Il entra au Petit séminaire de Madrid en 1907 ; il allait entrer au Grand séminaire, à Rome, quand mourut sa chère maman. 

Félix resta toujours fidèle à sa vocation ; quand un proche insinua qu’il pourrait faire une carrière plus «rentable», Félix répondit franchement : Prêtre, et rien d’autre.

Il eut les meilleures notes au séminaire, mais ne s’en vantait jamais.

Il fit donc ses études sacerdotales à Rome au Collège Espagnol San José de 1913 à 1918, période durant laquelle il fut reçu docteur en théologie et en droit canonique à l’Université grégorienne.

C’est à Rome qu’il reçut l’ordination sacerdotale, des mains du cardinal Merry del Val.

De retour à Madrid, il fut aumônier des Franciscaines, puis dès 1920 curé à Cobeña, où il développa l’association des Filles de Marie. Cette même année, il fut appelé à être le secrétaire de l’évêque de Jaén, Mgr Basulto, lui aussi originaire de Adanero.

En 1935, il fut nommé Vicaire général du diocèse, et doyen du chapitre de la cathédrale. Il tint aussi des cours au séminaire et ne manqua jamais une adoration nocturne. Il sut très bien adapter son caractère catalan à l’esprit de l’Andalousie, où il fut très estimé.

En juillet 1936, comme on l’a vu dans la notice sur Mgr Basulto, il se trouvait avec ce dernier dans la résidence épiscopale lorsqu’une meute de miliciens envahit le bâtiment, obligeant le prélat et son vicaire général à se retirer dans la cave, avant de les enfermer le 2 août dans la cathédrale elle-même, où se retrouvèrent quelque six cents (et peut-être même beaucoup plus) prêtres et religieux.

Un ordre du directeur des prisons exigea de diminuer la quantité de prisonniers accumulés dans la cathédrale et d’en conduire quatre à cinq cents à Alcalá de Henares.

Il y eut une première expédition le 11 au soir, une autre le 12 août à une heure du matin, dont fit partie l’évêque, le vicaire général don Félix, ainsi que la sœur de l’évêque et son mari. 

Avant de quitter la cathédrale, don Félix faillit être séparé de l’évêque, mais il insista : Qu’il m’arrive ce qui arrivera à l’Evêque. Ils se donnèrent réciproquement l’absolution.

On entassa tout ce monde dans divers véhicules et, à la station de Espeluy, on les fit monter dans le train pour Alcalá de Henares.

Vers midi, le train fut littéralement assailli entre les stations de Vallecas et Villaverde par des miliciens, qui obligèrent les Gardes républicains à l’abandonner et dévièrent le train vers le lieu-dit Caseta del Tío Raimundo où, par groupes de vingtaines, tous les prisonniers furent fait passer entre trois mitrailleuses rapprochées. 

Don Félix aurait été un des derniers à tomber, ce 12 août 1936.

Il fut béatifié, avec son évêque, en 2013.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens