Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 23:00

Leoncio Ibánez Caballero

1911-1936

 

Voir aussi la notice : El Pueyo (Bénédictins martyrs à)

 

Leoncio était né le 11 septembre 1911 à Cubillejo de Lara (Burgos, Espagne).

Il étudia à El Pueyo, fit le noviciat et la première profession à Belloc (Pyrénées Atlantiques).

En religion, il prit le nom de Lorenzo.

C’était un homme aussi humble et pieux que robuste et solide. Il collabora au creusement des puits pour trouver de l’eau, au soin des ruches.

Il fit la profession solennelle en 1932 et dut partir au service militaire, à Melilla. C’est avec les larmes qu’il alla s’agenouiller devant la statue de Notre-Dame avant de quitter son monastère pour trois ans.

Il fut ordonné sous-diacre le 5 juillet 1936, quinze jours avant le soulèvement révolutionnaire.

Le soir du 20 juillet 1936, il partit avec un jeune profès, Rafael Lacambra, vers Peralta de Alcofea, le pays de ce dernier. La démarche avait été décidée dans l’espoir de mettre en sûreté, dans la famille de Rafael, les archives du monastère. 

Pendant quelques jours, on ne sut plus rien des deux Religieux, jusqu’aux premiers jours d’août.

Début août, dom Lorenzo réapparut dans la pièce où se trouvaient ses Confrères de El Pueyo, qui n’en croyaient pas leurs yeux.

On n’aurait peut-être rien su d’autre sur lui, si Rafael n’avait pas survécu, et voici ce qui leur était arrivé : 

Arrivés vers cinq heures du soir à Peralta, ils furent reçus chez une sœur de Rafael, où ils s’empressèrent de dissimuler leurs bréviaires. Deux jeunes vinrent s’informer sur ces deux individus et, ne trouvant pas d’objets religieux, repartirent. La famille tremblait pour les deux jeunes Religieux et leur disait de fuir.

Mais ayant accompli leur mission, ils s’installèrent dans la cave, priant et lisant le bréviaire à la lumière d’une bougie. Rafael ne fut pas plus inquiété ensuite.

Le 21 eurent lieu les premières exécutions à Peralta. On vint chercher Lorenzo pour le faire travailler «utilement» : on le fit creuser des tranchées. Huit jours après, le Comité lui ordonna simplement de partir, car il n’était pas du pays.

Rafael voulait réaccompagner Lorenzo, mais c’était trop risqué. Lorenzo partit seul à trois heures du matin, disant à Rafael : Il va falloir que tu restes tout seul ; tu vas devoir te battre. Résiste jusqu’au bout. Moi, s’ils me tuent, je mourrai comme j’ai vécu. Quand les circonstances te le permettront, tu diras à mon père que son fils est mort comme un soldat courageux et que mon dernier cri avant d’être fusillé fut «Vive le Christ Roi !»

Lorenzo rejoignit la maison de campagne du monastère de El Pueyo, y trouva les gens qui avaient été témoins du départ des moines, et alla se constituer à Barbastro.

C’est ainsi que Lorenzo fut réuni à sa Communauté, en prison.

Avec toute sa communauté, il fut exécuté le 28 août 1936 et béatifié en 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie L
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens