Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 23:33

María del Tránsito Cabanillas Sánchez

1821-1885

 

Elle naquit à la Estancia Santa Leocadia, actuelle Villa Carlos Paz (Córdoba, Argentine) le 15 août 1821, en la lumineuse fête de l’Assomption, qui a suggéré son premier prénom, le second étant Eugenia de los Dolores. Elle fut baptisée en janvier 1822 et confirmée assez tard, en 1836, car l’évêché était loin.

Ses parents, Felipe et Antonia Francisca, des gens aisés de grande famille et profondément chrétiens, élevèrent dans une grande foi leurs onze enfants, dont María était la troisième. Le papa mourut en 1850, à une époque fortement agitée par les troubles politiques. María se chargea d’aider les plus jeunes. Des onze enfants, trois moururent en bas âge ; quatre se marièrent ; un fut prêtre et trois furent religieuses.

A la mort du papa, la famille s’installa à Córdoba même, recevant sous son toit également cinq autres cousines orphelines.

María Tránsito allait faire le catéchisme, assistait à la Messe, visitait les pauvres et les malades.

En 1858 mourut sa mère. Il lui revenait de prendre en main l’éducation des plus petits. Elle se fit aussi Tertiaire franciscaine en 1859, avec le vœu de chasteté. 

Non contente de bien tenir la maison, d’arranger le jardin et les fleurs, Tránsito s’était mise dans les rangs des Conférences Saint-Vincent-de-Paul. C’est ainsi que sa charité toucha l’héroïsme lors de l’épidémie de choléra de 1867, qui fit plus de quatre mille victimes.

En 1873, elle fit un essai au Carmel de Buenos Aires ; sa santé n’y résistait pas : elle tenta la Visitation à Montevideo ; même problème.

Le 8 décembre 1878, elle fonda alors un nouvel Institut où elle aurait pu s’épanouir : les Sœurs Tertiaires Missionnaires Franciscaines, des Religieuses qui, avec l’esprit de saint François et de saint Vincent de Paul, iraient faire tout le bien possible auprès des malades et des vieillards, mais aussi et surtout auprès des enfants et des adolescents, pour les aider à se protéger du laïcisme. 

Le 2 février 1879, elle et ses deux Compagnes, firent la profession religieuse, sollicitant ensuite l’agrégation de leur institut à l’Ordre franciscain, ce qui fut accepté l’année suivante.

María montra une délicatesse particulière pour enseigner patiemment aux petits garçons et aux petites filles à grandir dans les vertus et les devoirs quotidiens.

Profondément unie au Christ dès l’enfance, elle avait aussi une sensibilité très mariale ; elle mettait toute sa confiance dans la Mère de Dieu. Saint François enfin fut son grand modèle de vie, dans la pénitence, la prière, la pauvreté totale.

Fondatrice, elle fut la première Supérieure de son Institut. Travailleuse, joyeuse et exemplaire, elle encourageait ses Filles : La vie ici-bas est faite pour travailler, l’autre après pour jouir. 

Mère Tránsito eut une vie tout humble, silencieuse, sans éclat particulier, sa sainteté fut intérieure, cachée, discrète, mais aussi récompensée par des grâces surprenantes.

Dans les épreuves, les incompréhensions (il y en eut !), les accusations et même des persécutions, elle resta dans l’ombre, pardonnant et attendant patiemment l’heure de la vérité.

L’institut se propagea rapidement ; les Sœurs tiennent des écoles de tous niveaux, assistent les malades dans les hôpitaux et les maisons de vieillards, etc.

Mère Tránsito mourut le 25 août 1885 et fut béatifiée en 2002.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie M
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens