Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 23:00

 Pedro José Cano Cebrián

1906-1936

 

Pedro vit le jour le 1er juin 1906 à Villalba de los Morales (Teruel, Espagne).

Il entra chez les Frères des Ecoles Chrétiennes (Lasalliens) en 1922, et professa avec le nom de Aristides Marcos.

Il exerça son activité éducative et professorale à Barcelone (1923-1924), Santpedor (1924-1928), Sant Feliu de Guixols (1928-1929), Benicarló (1929-1931).

Après sa profession perpétuelle (1931), il fut à Manlleu (1931-1933) et finalement à Sant Feliu de Guixols.

S’étant réfugié chez la famille d’un autre Frère, il préféra leur éviter des ennuis et partir pour Barcelone où il demanda un sauf-conduit. On le repéra et on le suivit en-dehors de la ville (Barcelone ou Benicarló ?), où on l’assassina.

Il reçut la palme du martyre le 12 août 1936, à trente ans, et fut béatifié en 2013. 

 

Pedro José Cano Cebrián

1906-1936

 

Pedro vit le jour le 1er juin 1906 à Villalba de los Morales (Teruel, Espagne) et fut baptisé deux jours plus tard.

Il entra au noviciat mineur des Frères des Ecoles Chrétiennes à Cambrils en 1919.

Il commença le noviciat en 1922 ; il reçut l’habit avec le nom de Arístides Marcos.

Il fut catéchiste à Santa Madrona (Barcelone), puis Santpedor (1924), San Feliu de Guixols (1928), Benicarló (1929) ; après la profession solennelle : Manlleu (1931), de nouveau San Feliu (1933).

Ce fut un Frère doux, humble, obéissant et pieux.

En 1936, les Frères purent obtenir un sauf-conduit pour rejoindre leurs familles, mais pas le Frère Arístides, car sa famille se trouvait au-delà du front. Il choisit d’aller à Benicarló, où il resta une journée chez les parents de son Confrère Rafael José, mais pour ne pas compromettre ces gens à cause des fouilles des révolutionnaires, il partit pour Barcelone.

Il fallait un sauf-conduit ; d’après les indications qu’il fournit, on comprit qu’il était Religieux, de sorte qu’après son départ, les miliciens le suivirent.

A un croisement, à Poads, ils l’abattirent, laissant là le cadavre. C’est une voiture de la Croix-Rouge qui le releva et on le marqua d’abord comme «inconnu».

Des témoins purent l’identifier : le Frère Arístides Marcos avait été martyrisé le 12 août 1936. 

Il fut béatifié en 2013.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens