Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 23:00

Teresa Bracco

1924-1944

 

Fille de Giacomo et Angela Pera, Teresa naquit le 24 février 1924 à Santa Giulia (Dego, Savona, Italie), avant-dernière des sept enfants de ce beau foyer de paysans chrétiens.

Chaque jour, la maman ouvrait son livre de prières et les faisait répéter aux enfants ; le dimanche, le papa posait des questions aux plus grands, pour voir s’ils avaient bien suivi l’homélie du curé de la paroisse.

La petite n’avait que trois ans, en 1927, lorsque dans l’espace de trois jours, les parents perdirent leurs deux garçons de quinze et neuf ans, Luigi et Giovanni.

Après l’école primaire, elle s’occupa des besognes domestiques et des bêtes du troupeau. En gardant les bêtes, elle priait toujours son chapelet. Jamais elle ne manqua la Messe le matin, qui se célébrait très tôt à cette époque.

Elle n’avait que neuf ans quand elle vit dans le bulletin des Salésiens l’image de saint Domenico Savio avec sa devise : La mort, mais pas le péché ! Elle s’exclama résolument : Ça, c’est pour moi aussi !

Teresa devint une jeune fille très belle, mais ne fut jamais prise par la vanité ; sérieuse, réservée, elle fit dire à un jeune homme : Une fille comme ça, je n’en ai jamais vu, et je n’en reverrai jamais plus. 

En 1943, c’est la guerre ; en juillet 1944, les Partisans combattirent avec acharnement les Allemands, qui revinrent sur leurs pas le 24 juillet, pillant, brûlant, terrorisant. 

Le 28 août, alors que Teresa travaillait aux champs, les Allemands entrèrent dans le village de Santa Giulia. Teresa, l’apprenant, courut vers la maison, mais ils arrêtèrent sur leur passage toutes les femmes jeunes et s’emparèrent de trois jeunes filles, dont Teresa. C’était le début de son calvaire.

Un soldat l’attira dans le bois voisin ; elle s’échappa ; l’homme la rattrapa et, comme Teresa se débattait et se défendait vaillamment, il l’immobilisa en l’étranglant ; n’arrivant pas à ses fins, il lui tira une balle de révolver dans le cœur et, plein de rage, lui enfonça le crâne d’un coup de botte dans la tempe gauche.

Martyre de sa pureté, Teresa mourut le 28 août 1944 (le Martyrologe la mentionne le 29), et fut béatifiée en 1998.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie T
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens