Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 23:10

Anton Maria Schwartz

1852-1929

 

Anton fut le quatrième de treize enfants et naquit à Baden (Vienne, Autriche) le 28 février 1852.

Son père était musicien au théâtre. Après l’école primaire, Anton devint petit chanteur à Heiligenkreuz et fréquenta le collège Schotten à Vienne.

En 1869, il entra chez les Piaristes à Krems, mais à cause du Kulturkampf (la politique anticléricale de la Prusse), la congrégation fut supprimée et Anton gagna le séminaire diocésain de Vienne.

Malgré sa mauvaise santé, il fut ordonné prêtre en 1875. Mais après la mort de son père, la famille était très pauvre, et Anton dut louer le nécessaire pour célébrer sa Première Messe : il n’avait pas même son calice personnel, comme en ont tant de prêtres.

Pendant quatre années, il fut aumônier à Marchegg, où il s’inquiéta principalement de la question ouvrière, et pour cela reçut le surnom de pape de Marchegg.

En 1879, il fut nommé aumônier des Filles de la Charité à l’hôpital de Vienne-Sechshaus, où il rencontra personnellement les malades, jeunes apprentis et ouvriers. Un jour, un apprenti mourant lui dit : L’Eglise a des instituts pour s’occuper de tout le monde, pour les malades, pour les prisonniers, pour les étudiants. Mais nous, les apprentis, on nous a oubliés.

Cette vérité déclencha dans le cœur de l’abbé Anton le désir de fonder pour ces apprentis une œuvre où les prêtres se dévoueraient pour eux, ainsi naquit la Congrégation des Ouvriers Chrétiens de Saint-Joseph-Calasanz, qu’on a communément appelés les Calasantiens (Kalazantiner).

Il construisit à Vienne une église «pour les ouvriers», consacrée en 1889. Avec quelques prêtres, il donna vie à une première maison ; de là partit un apostolat en faveur des apprentis, rappelant aux dirigeants leur foi chrétienne, et donc leur obligation de payer justement et régulièrement les ouvriers, de ne pas les exploiter, de ne pas les obliger à travailler les jours de fêtes.

D’autre part, il reçut les apprentis pour leur donner une instruction, intellectuelle et sociale, pour leur trouver du travail, les occuper sainement.

En 1889, il jugea opportun d’appuyer le mouvement de grève des chauffeurs de tramways ; en 1905, celui des charpentiers et des domestiques, des tailleurs, des cordonniers, contre de grandes firmes.

En 1908, fatigué, il s’abstint désormais de toute controverse publique. Des partis de droite, et même des personnalités chrétiennes l’accusaient de socialisme.

L’abbé Anton Maria Schwartz mourut le 15 septembre 1929, et fut béatifié en 1998.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens