Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 23:00

Baldomer Margenat Puigmitjá

1897-1936

Baldomer (Baudoin) vit le jour le 4 juillet 1897 à Salt (Gerona, Catalogne, Espagne) et fut baptisé peu de jours après.

Il entra chez les Frères des Ecoles Chrétiennes en 1911, au noviciat mineur de Hostalets, puis au noviciat de Bujedo (1912), où il reçut l’habit et prit le nom de Esiqui Josep.

Après le scholasticat, il exerça son ministère à Salt, où il tomba malade.

Après sa convalescence à Llivia (Cerdaña), il fut envoyé à Limoux (Aude) pour des travaux agricoles et revint à Fortianell (1922).

Vers le 19 juillet 1936, toute la communauté put être sauvée grâce à l’intervention du maire qui mit à la disposition des Frères deux autobus à destination de Fonserannes (Béziers, Hérault).

Esiqui, cependant, resta sur place, pour s’occuper de la maison. Mais dès qu’elle fut évacuée par tous les élèves, les miliciens l’occupèrent, la mettant à sac, détruisant, profanant tout ce qu’ils trouvaient de sacré. L’aumônier passait par là, qui fut atrocement massacré sur place.

Frère Esiqui put s’esquiver et rejoindre Figueras, où il erra pendant deux jours, avant d’aller à Salt, chez un frère à lui.

Le 30 août, il se présenta au consulat français pour obtenir un passeport, espérant gagner la France au titre de vendangeur saisonnier. On le lui refusa.

Le 2 septembre, des miliciens vinrent surprendre les deux frères et les firent monter dans une camionnette. On sortit du village pour aller vers Orriols. Avant d’y arriver, ils croisèrent un camion du Comité local : ils firent arrêter la camionnette et, après quelques vérifications, les envoyèrent vers Gerona, mais sans Esiqui. Tout cela était une mise en scène pour retenir le Frère.

Le lendemain, l’autre frère était de retour ; il se présenta pour demander des nouvelles d’Esiqui. On lui répondit cyniquement : Voulez-vous parler d’un Religieux ? Ils l’ont fusillé hier alors qu’il tentait de franchir la frontière.

En réalité, les miliciens du Comité l’avaient assassiné juste après l’incident de la veille, près d’Orriols, le 2 septembre 1936.

Frère Esiqui a été béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie B
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens