Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 23:20

Sabino Ayastuy Errasti

1911-1936

 

Sabino naquit le 29 décembre 1911 à Otala-Selay (Guipuzcoa, Espagne), avant-dernier des sept enfants d’un père qui mourra bientôt..

Garçon délicat, il avait un caractère très violent et parfois coléreux, dont il se repentait dans des actes d’humilité émouvants.

Sabino demanda à être admis au noviciat des Marianistes.

Il fit les premiers vœux en 1928 ; après Escoriaza et une brève parenthèse à San Sebastian, il se trouvait depuis 1933 dans la maison de Madrid, pour préparer sa licence d’Histoire, en même temps qu’il s’occupait des enfants.

Il fut aimé de ceux-ci. Il les aidait, les guidait dans leur vocation, leur répétait le mot de saint Paul : La volonté de Dieu, c’est que vous soyez saints.

Son grand désir : Vivre et mourir aux pieds de Notre-Dame.

Le 18 juillet 1936, il restait quatorze Marianistes. Le 24, des miliciens vinrent occuper l’établissement en même temps qu’une commission gouvernementale ; ils se disputaient leur «proie». A peine entrés, des miliciens tinrent en joue les Religieux tandis que d’autres allaient à la recherche des fameuses «armes», qu’ils ne trouvaient jamais ! Ils repartirent, mais avec les Religieux, dont ils vérifièrent les papiers et qu’ils laissèrent libres, leur conseillant même de «disparaître».

Les trois Frères Florencio, Joaquín et Sabino se réfugièrent chez des connaissances, où ils retrouvèrent un père et un frère dominicains (voir : Manuel Álvarez et Teófilo Montes).

Le 12 septembre, ce fut la dernière «fête» : le Saint Nom de Marie, fête patronale des Marianistes. Ce jour-là le portier les dénonça.

Le 13 septembre, irruption des miliciens, qui fouillèrent l’appartement de fond en comble ; voyant tant de livres et d’objets de piété, l’un dit : C’est tout des trucs de curé, ici.

On emmena les Religieux : en passant devant le concierge, Sagino le remercie et l’embrasse ; les Religieux furent conduits à la tchéka, le couvent des Salésiennes réquisitionné, où ils furent rapidement jugés et condamnés à mort, leur délit étant d’être religieux.

En attendant l’exécution, un boxeur professionnel «s’entraînait» sur les victimes.

Aux premières heures du 14 septembre 1936, fête de la Croix, ils furent fusillés sur la route de El Pardo. A la fin de la guerre, c’est un ancien élève qui reconnut la photographie des Frères.

Sabino et ses Confrères furent béatifiés en 2007.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens