Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 00:05

  

Albrecht von Bollstädt

1200-1280

 

Albrecht (Albert) naquit à Lauingen (Bavière, Allemagne) à une date qui oscille entre 1193 et 1206, selon les thèses des historiens.

Après ses études, il passa à Bologne et étudia la médecine à Padoue, et c’est dans cette dernière ville qu’il entra en 1223 dans l’Ordre dominicain.

Elève de théologie, il enseignera à son tour à Cologne, Hildesheim, Fribourg-en-Brisgau, Ratisbonne, Strasbourg, et Paris, dans le premier couvent dominicain de la rue Saint-Jacques, le Collège des Jacobins. Il y aura comme élève le jeune Thomas d’Aquin.

De retour à Cologne, il fut plusieurs fois appelé à arbitrer des conflits entre l’archevêque et les habitants.

En 1254, il fut élu provincial pour l’Allemagne.

En 1260, il fut nommé évêque de Ratisbonne. Il y arriva avec de telles chaussures, qu’on lui donna le sobriquet de godasse. Il résigna sa charge en 1262.

En 1263, il fut chargé de prêcher (en vain) la croisade en Allemagne.

Il est possible qu’en 1277 il se soit rendu à nouveau à Paris pour défendre des thèses de Thomas d’Aquin ; ce dernier était mort peu auparavant et Albert le pleura beaucoup.

Vers la fin de sa vie, Albert perdit la mémoire ; il s’éteignit à Cologne le 15 novembre 1280.

Albert écrivit énormément ; il s’intéressa à la biologie, à la nature dans son ensemble, aux animaux, aux roches. Son savoir et son œuvre étaient véritablement encyclopédiques. En théologie, il commenta Denys l’Aréopagite (que certains nomment Pseudo-Denys) ; en philosophie, il s’intéressa beaucoup à Aristote, qu’on découvrait alors.

On aurait dit de lui qu’il avait été un moment alchimiste et magicien… Sans doute ses expériences suscitèrent l’étonnement, mais Albert ne s’est jamais écarté de la foi et de la discipline chrétiennes.

Albert mérita le nom de Albert le Grand, Albertus Magnus ; de docteur universalis.

Il fut béatifié en 1484, canonisé et proclamé Docteur de l’Eglise en 1931. Il fut aussi proclamé patron de ceux qui cultivent les sciences naturelles (1941).

Saint Albert le Grand est nommé au Martyrologe et fêté le 15 novembre. 

Albrecht von Bollstädt

1200-1280

 

Albrecht (Albert) naquit à Lauingen (Bavière, Allemagne) à une date qui oscille entre 1193 et 1206, selon les thèses des historiens.

Après ses études, il passa à Bologne et étudia la médecine à Padoue, et c’est dans cette dernière ville qu’il entra en 1223 dans l’Ordre dominicain.

Elève de théologie, il enseignera à son tour à Cologne, Hildesheim, Fribourg-en-Brisgau, Ratisbonne, Strasbourg, et Paris, dans le premier couvent dominicain de la rue Saint-Jacques, le Collège des Jacobins. Il y aura comme élève le jeune Thomas d’Aquin. 

De retour à Cologne, il fut plusieurs fois appelé à arbitrer des conflits entre l’archevêque et les habitants. 

En 1254, il fut élu provincial pour l’Allemagne.

En 1260, il fut nommé évêque de Ratisbonne. Il y arriva avec de telles chaussures, qu’on lui donna le sobriquet de godasse. Il résigna sa charge en 1262.

En 1263, il fut chargé de prêcher (en vain) la croisade en Allemagne.

Il est possible qu’en 1277 il se soit rendu à nouveau à Paris pour défendre des thèses de Thomas d’Aquin ; ce dernier était mort peu auparavant et Albert le pleura beaucoup.

Vers la fin de sa vie, Albert perdit la mémoire ; il s’éteignit à Cologne le 15 novembre 1280.

Albert écrivit énormément ; il s’intéressa à la biologie, à la nature dans son ensemble, aux animaux, aux roches. Son savoir et son œuvre étaient véritablement encyclopédiques. En théologie, il commenta Denys l’Aréopagite (que certains nomment Pseudo-Denys) ; en philosophie, il s’intéressa beaucoup à Aristote, qu’on découvrait alors.

On aurait dit de lui qu’il avait été un moment alchimiste et magicien… Sans doute ses expériences suscitèrent l’étonnement, mais Albert ne s’est jamais écarté de la foi et de la discipline chrétiennes.

Albert mérita le nom de Albert le Grand, Albertus Magnus ; de docteur universalis.

Il fut béatifié en 1484, canonisé et proclamé Docteur de l’Eglise en 1931. Il fut aussi proclamé patron de ceux qui cultivent les sciences naturelles (1941).

Saint Albert le Grand est nommé au Martyrologe et fêté le 15 novembre.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens