Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 12:26

Vincenzo Strambi

1745-1824

 

Vincenzo naquit le 1er janvier 1745 à Civitavecchia (Italie centrale) ; son père, milanais, était d’origine piémontaise et tenait une pharmacie.

Pour entrer au séminaire, il dut affronter quelques résistances de son père.

Le garçon fréquenta le séminaire de Montefiascone (1762), le Collegio Nuovo de Rome (chez les Scolopi), et les Dominicains de Viterbo.

A cette époque, se trouvait un autre séminaire proche de celui de Montefiascone, à Bagnorea (aujourd’hui Bagnoregio), où il reçut en 1767 le diaconat et la prêtrise, et dont il fut immédiatement nommé recteur.

Il se sentait cependant davantage attiré par la vie religieuse ; il essaya les Lazaristes et les Capucins. 

Il entra finalement chez les Passionnistes (récemment fondés par saint Paolo de la Croix, au siècle Paolo Francesco Danei, voir au 18 octobre), et prit le nom de Vincenzo Maria de Saint-Paul.

Il prêcha avec grand succès plusieurs missions - y compris devant les Cardinaux -, puis fut nommé vice-recteur du couvent des Saints-Jean-et-Paul à Rome, provincial et premier consulteur. En 1792, il fut élu postulateur général de la congrégation et le resta jusqu’à sa mort.

C’est lui qui écrivit la première biographie du fondateur des Passionnistes, Paolo de la Croix.

En 1801, il fut nommé évêque de Macerata et Tolentino, où il s’employa à faire construire un nouveau séminaire : il mettait toute son attention à recevoir personnellement les séminaristes, à bien les former, en leur donnant aussi lui-même certains cours et en développant chez eux la pratique du chant grégorien.

En outre, il fit construire un nouvel hospice pour les vieillards, et agrandir l’orphelinat. Il promut un élan économique dans la région avec la filature du chanvre.

En 1808, ayant refusé de jurer fidélité à l’impie empereur Napoléon, il fut relégué de force à Novare, puis à Milan, chez les Barnabites et chez des familles de l’aristocratie.

Après la mort de Pie VII en 1823, Mgr Strambi présenta sa démission, et fut pris comme directeur de conscience du pape Léon XII ; il n’exerça cette charge que pendant une quarantaine de jours. En effet, quand le pape fut frappé d’une grave maladie, Mgr Strambi offrit sa vie pour lui et fut exaucé : il s’éteignit le 1er janvier 1824, jour de son soixante-dix-neuvième anniversaire.

Béatifié en 1925, il fut canonisé en 1950.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens