Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 23:00

Athanase d’Alexandrie

295-373

 

On ne sait pas grand-chose de l’enfance de ce saint patriarche.

S’il naquit vers 295, il n’était plus un enfant quand l’évêque Alexandre fut nommé au siège d’Alexandrie vers 313 ; on peut donc avoir quelque doute sur ce (gentil) épisode où le jeune Athanase aurait baptisé ses camarades sur le rivage de la mer. Le sacrement était tout-à-fait valide.

Quoi qu’il en soit, l’évêque Alexandre prit en grande amitié ce jeune homme.

Après de très solides études, Athanase eut une connaissance très approfondie de l’Ecriture.

Athanase est traditionnellement connu et vénéré pour sa lutte lumineuse contre l’erreur du prêtre Arius, qui refusait la réalité divine et éternelle du Fils de Dieu. C’est le concile de Nicée (325) qui condamna l’hérésiarque, proclamant que le Christ est consubstantiel du Père. Arius fut exilé.

A la mort de l’évêque Alexandre, Athanase lui succéda (328). Il visita tout son immense diocèse, jusqu’à l’Ethiopie ; il se peut qu’il ait rencontré l’ermite Pacôme et l’ait ordonné prêtre.

Il y avait en Egypte un autre schisme, celui de Mélèce de Lycopolis, qui s’était déjà manifesté contre le prédécesseur d’Athanase. Le concile de Nicée avait pris de sages dispositions, mais comme les partisans de l’erreur en appelèrent à l’empereur Constantin, Athanase fut obligé de se justifier auprès de l’empereur. 

Les choses auraient pu se calmer ici, si tous avaient obéi à l’autorité tant civile que religieuse, et si l’empereur était resté à sa place, sans outrepasser sa mission. Mais il voulut être l’arbitre entre les factions, sans comprendre le fond du problème théologique, les choses dégénérèrent.

Des conciles et des contre-conciles se succédèrent ; l’empereur, pensant rétablir l’ordre dans l’empire, prit des mesures qui ne protégèrent pas toujours l’Eglise et la Vérité.

En un mot, Athanase, qui fut évêque sur le siège d’Alexandrie pendant quarante-six ans, en passa dix-sept en exil : en 335-337 à Trèves ; en 339-346, années où il vagabonda par Rome, Trèves et Antioche ; en 356-362 dans le désert égyptien ; en 362-364, où il erra encore en Egypte, fuyant les recherches ; en 365 enfin, où il se cacha dans la banlieue d’Alexandrie.

Durant un de ses exils, il put rencontrer les ermites du désert, en particulier l’illustre Antoine (voir au 17 janvier), dont il écrivit la Vie.

Athanase fut un écrivain prolixe, toujours au service de la doctrine trinitaire ; signalons :

  • Discours contre les Gentils et sur l’Incarnation du Verbe (320)
  • De la Virginité, Apologie contre les Ariens, Lettre sur les décrets du Concile de Nicée, Epitre sur la pensée de Denis (347)
  • Histoire des Ariens adressée aux moines, Discours contre les Ariens, Lettres à Sérapion de Thmuis (sur la divinité du Saint-Esprit) (360)
  • Vie de Saint Antoine (365).

Chargé d’années et de mérites, il s’éteignit le 2 mai 373, universellement reconnu comme un héros intrépide, fidèle au Christ, Fils de Dieu, et à l’Eglise. 

Son corps fut transporté à Constantinople, de là à Venise (1454). Son chef serait en Espagne, ou à Semblançay (Tours), on ne sait pourquoi.

La fête de saint Athanase, Père de l’Eglise et Docteur, est au 2 mai.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens