Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 23:00

Caterina de Cardona

1519-1577

 

Caterina vit le jour à Naples (ou à Barcelone) en 1519, fille du vice-roi de Naples, Raimondo de Cardona.

D’aucuns prétendent qu’elle était illégitime, de mère inconnue, à une date et en une localité non précisées. On sait seulement que Raimondo venait d’être nommé en 1519 Grand Amiral du royaume de Naples.

La petite fille fut confiée à treize ans aux Clarisses près de Naples en attendant le jour de son mariage : on l’avait déjà «fiancée» à un jeune homme, mais Caterina s’employa plutôt à amener celui-ci à s’unir à ses prières : ce jeune homme eut ainsi l’heur de bientôt mourir dans de saintes dispositions.

Caterina continua sa vie cloîtrée. En 1557, elle fut préconisée pour aller à la cour d’Espagne et s’occuper de l’éduction de Carlos, le fils du roi. Mais ne réussissant pas comme elle le désirait, elle quitta la cour et, en 1562, alla se cacher dans une grotte. C’est un berger qui la découvrit quatre ans plus tard et révéla sa cachette : on vint de toute la Mancia pour la voir, la consulter.

Sur son initiative fut fondé le couvent de Carmes près d’Albacete ; puis Caterina demanda aux Carmélites de l’accueillir pour échapper à la curiosité du monde et s’adonner librement à la prière et à la pénitence.

Il n’est pas certain qu’elle ait pris le voile des Carmélites ; elle se serait retirée dans une grotte dépendant du monastère carme, pendant plusieurs années encore. Sainte Thérèse d’Ávila (v. 15 octobre) en parlait comme ermite, femme d’admirable pénitence et perfection.

Quand Caterina mourut, le 11 mai 1577, tout le monde parla de la Bienheureuse Caterina de Cardona ; la même sainte Thérèse l’appella Sainte Mère Catherine.

La grotte où elle mourut,  aux Casas de Benítez, s’appela Grotte de Doña Catalina de Cardona.

Caterina (en espagnol Catalina) n’a pas été béatifiée et ne se trouve pas dans le Martyrologe. Si le peuple espagnol la fête le 12 mai, c’est que pendant longtemps le 11 mai était la fête des apôtres Philippe et Jacques (auj. 3 mai).

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens