Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 23:00

Raingarde de Semur

1075-1134

 

Raingarde de Semur serait née vers 1075 et fut la jeune épouse de Hugues-Maurice III de Montboissier, dont les ruines du château existent encore en Auvergne, au canton de Cunlhat.

Ces époux chrétiens eurent huit enfants : Hugues IV de Montboissier le Décousu, dont les deux filles rejoignirent leur grand-mère au monastère de Marcigny ; Pierre, dit le Vénérable, abbé à Cluny ; Jourdan, abbé à La Chaise-Dieu ; Ponce, abbé à Vézelay ; Armand, abbé à Manglieu ; Eustache 1er, qui perpétua la famille ; Héracle, archevêque de Lyon ; Othon, qui mourut jeune.

Raingarde fut une épouse et maîtresse de maison de toutes vertus ; elle accueillait volontiers les Religieux de passage, comme saint Robert d’Arbrissel (v. 25 février) ; mais elle aspirait surtout à une plus grande union avec Dieu et, à la mort de son cher époux au retour de Terre Sainte, faisant mentir tous les projets de ses proches, elle rejoignit le monastère bénédictin de Marcigny.

Là, elle se fit une joie d’être toute soumise aux révérendes Sœurs, rendant volontiers service à chacune, avec un tel empressement qu’on la nomma cellérière (économe). 

Le monastère alors était très prospère et abritait plusieurs dizaines de moniales. Raingarde sut administrer les nécessités matérielles pour qu’aucune ne manquât du nécessaire ; elle devinait les besoins et les goûts de chacune. Elle qui était habituée à être servie chez elle, apprit la cuisine et prépara d’elle-même ce qu’il fallait ; son fils Pierre écrivit : Elle donnait à l’une du rôti, à l’autre du bouilli, à l’une des choses salées, à l’autre de douces. Bien sûr, sa sollicitude allait joyeusement auprès des malades et, après le monastère, aux pauvres qui frappaient, et tout cela sans jamais perdre la paix intérieure. On dit d’elle qu’elle était à la fois Marthe et Marie.

Elle eut la grande joie de compter parmi les Religieuses du monastère ses deux petites-filles, Poncie et Marguerite.

Austère pour elle-même, empressée pour les autres, elle tomba malade et comprit que Dieu l’appelait.

Raingarde mourut très saintement le 24 juin 1135. Considérée par les Bénédictins comme Bienheureuse, elle ne se trouve cependant pas dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens