Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 23:57

Antoine Daniel

1601-1648

 

Antoine naquit le 27 mai 1601 à Dieppe (Seine Maritime).

Il commença des études de droit puis, en 1621, entra au noviciat des Pères jésuites de Rouen.

La Providence fit qu’au collège de Rouen, où il enseignait ensuite jusqu’en 1627, fut baptisé un jeune Indien qui avait été confié aux missionnaires au Canada et envoyé en France pour étudier. Ce garçon, Amantacha, reçut au baptême le nom de Louis de Sainte-Foy. Il est vraisemblable que le père Daniel l’ait rencontré. On a même avancé parfois qu’il l’avait lui-même préparé au baptême, ce qui n’est pas prouvé. Cette circonstance cependant motiva sans doute profondément le jeune Daniel à s’engager dans la voie missionnaire.

Après ses études de théologie au Collège de Clermont, il fut ordonné prêtre en 1630 ; il enseigna encore deux ans au collège d’Eu, puis fut envoyé en Nouvelle-France.

En 1632, il fut d’abord sur l’île de Cap-Breton puis, en 1633, fut envoyé à Québec avec le père Jean de Brébeuf.

Par la suite, le père Daniel souffrit particulièrement lors de ses déplacements : par deux fois, il fut abandonné par ses guides, il tomba malade et, disait-il, n’arriva à destination que par miracle, en tout cas épuisé.

Avec le père de Brébeuf, il visita Wendake et se mit à l’étude de la langue huronne, qu’il apprit avec facilité et qu’il parla avec aisance. Les Hurons lui donnèrent le nom de Anounnen.

De 1636 à 1638, il dirigea l’école pour enfants indiens à Québec, un embryon de séminaire pour les Indiens, qui s’avéra totalement inadapté ; aussi le père Daniel repartit chez les Hurons.

Il exerça son activité pendant dix ans dans les localités de Teanaostaye et Cahiaguie, sur le lac Couchiching. Aux enfants, il enseigna le Notre Père et le Credo en huron.

En juillet 1648, il venait d’arriver au village de Teanaostaye et y célébra la Messe. A ce moment, les Iroquois attaquèrent le village. En hâte, le Père baptisa ceux qui n’avaient pas encore reçu le Sacrement. Pour sauver la population, le Père leur dit de s’enfuir d’un côté, pendant que lui, saisissant le crucifix, marchait droit en direction des Iroquois. Ceux-ci, d’abord stupéfaits, le criblèrent de flèches et l’achevèrent d’un coup de mousquet dans la poitrine. Le Père tomba en murmurant le nom de Jésus. Puis ils lui retirèrent ses vêtements, et jetèrent son corps dans l’incendie qui consumait la chapelle. C’était le 4 juillet 1648.

Ce premier Martyr en pays huron apparut plusieurs fois, rayonnant de gloire, à ses Confrères.

Le père Daniel fut béatifié en 1625 et canonisé en 1930.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens