Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 23:00

Antonio Maria Zaccaria

1502-1539

 

La famille était de Gênes, mais Antonio naquit en 1502 à Crémone (Italie), de Lazzaro et Antonietta Pescaroli.

Très tôt orphelin de père, Antonio fut amoureusement éduqué par sa pieuse mère, toute jeune veuve à dix-huit ans.

En 1520, il alla étudier la philosophie et la médecine à Padoue, renonçant à tous ses biens en faveur de sa mère.

Docteur en médecine, Antonio revint au pays, mais n’exerça pas son art. Il s’occupa de réunir des enfants pour leur parler du Bon Dieu.

Bien conseillé par on ne sait quel père dominicain, il étudia la Sainte Ecriture, la Théologie, les Pères de l’Eglise, et fut ordonné prêtre en 1529.

L’année précédente, il se dépensa tellement auprès des victimes d’une épidémie de peste, que les Crémonais le nommèrent père de la patrie.

En 1530, il se rendit à Guastalla (Emilia-Romagna) et, avec deux autres prêtres, refonda un Oratorio déjà existant en une nouvelle Compagnie des Fils et des Filles de saint Paul, destinés à la prédication populaire, pour contre-attaquer la propagande luthérienne.

La branche masculine fut approuvée en 1533, la féminine en 1535, sous la règle augustinienne, qui prit le nom de Angéliques. Il y eut aussi un Tiers-Ordre.

Tout ce gentil monde se donna du mal pour répandre la Bonne Nouvelle ; en particulier, remonterait à Antonio Maria l’habitude des Quarante Heures où, à tour de rôle, les églises de la ville organisaient l’exposition du Saint-Sacrement pendant une journée et demie, de sorte que l’adoration demeurait continuelle dans la ville ; l’habitude s’est étendue au diocèse et s’est longtemps maintenue. 

A notre époque, il a été établi que, dans le monde entier, chaque diocèse ait un lieu dédié à l’adoration eucharistique permanente, où se relaient d’heure en heure les adorateurs et les adoratrices pour un moment de prière et de compagnie à Jésus-Hostie.

Mais il y eut aussi des méfiances, comme pour toute nouvelle famille religieuse, et le mouvement d’Antonio Maria fut victime de deux procès à Milan, heureusement terminés sans aucune condamnation. C’est de leur église de Milan, Saint-Barnabé, que leur vint l’appellation commune de Barnabites.

Ceux-ci furent appelés par l’évêque à Vicenza pour réformer les monastères.

Se sentant arriver à la fin de sa vie, Antonio-Maria se retira à Crémone chez sa mère, qu’il consola avec la promesse du Paradis. Il mourut le 5 juillet 1539.

Antonio-Maria Zaccaria, immédiatement vénéré et considéré comme bienheureux, fut béatifié officiellement en 1890 et canonisé en 1897. On le fête le 5 juillet.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens