Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 23:00

Boniface de Savoie

1207-1270

 

Boniface de Savoie, comme son nom l’indique, était de la maison de Savoie, onzième enfant du comte Thomas 1er et de Marguerite de Faucigny.

Il entra jeune à la Grande Chartreuse.

En 1232, il fut élu à l’évêché de Belley, et en 1239 à celui de Valence pour succéder à son frère Guillaume, décédé. Ce cumul étonne, mais il n’était pas exceptionnel à cette époque. En plus de cela, quand une nièce de Boniface devint reine d’Angleterre par son union avec Henry III, Boniface devint archevêque de Cantorbury, en 1243, et le pape confirma cette élection.

Boniface était, disait-on, beau comme un dieu, mais il lui manquait d’être Anglais, et les habitants ne l’apprécièrent pas.

En réalité, l’archevêque nommé se déplaça beaucoup et ne résida guère dans son diocèse. 

En 1249, il était au concile de Lyon, où le pape le sacra.

En 1250, entreprenant la visite pastorale à Londres, il dut s’effacer devant une émeute et aller chercher refuge auprès du pape, qui ne l’approuva pas.

En 1252, il rentra en Angleterre, mais appuya les adversaires du roi.

En 1256, il vint à Turin pour négocier la libération de son frère Thomas. Puis il convoqua à Belley le nouvel évêque anglais d’Ely pour l’y consacrer, ce qui déplut beaucoup aux Anglais. Puis il revint sur l’île.

En 1262, il vint en France, d’où il appuya le roi d’Angleterre contre ses barons. Puis il rentra en Angleterre.

Ce ne devait pas être pour s’y fixer, car il se trouvait en Savoie en 1263, en 1265, en 1266.

En 1270, il accompagna Edward, fils d’Henry III, qui partait à la croisade, mais mourut en chemin dans ses terres familiales, au château de Sainte-Hélène des Millières, le 4 juillet 1270.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens