Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 23:01

Giovanni Tavelli

1386-1446

 

Giovanni Tavelli vit le jour en 1386 à Tossignano (Imola, Italie CN), de Antonio et Margareta, une famille aisée et nombreuse, qui n’hésita pas à vendre un champ pour payer les études de droit de Giovanni à Bologne.

En 1408, il suspendit ces études pour entrer dans l’Ordre des Jésuates, récemment fondé (il serait supprimé trois siècles plus tard). On l’envoya se former à Venise, où il prit parti pour le pape «régulier», Grégoire XII, qu’il alla réconforter à Rimini. C’était en effet l’époque du Grand Schisme d’Occident.

En 1426 Giovanni fut nommé prieur du couvent de Ferrare. Il était tellement humble qu’il allait lui-même quêter dans les rues et qu’on l’arrêta en croyant qu’il était un espion !

Quoique non encore prêtre, il fut préconisé pour être nommé évêque de cette ville en 1431. Le pape, qui penchait pour un autre candidat, se trouva soulagé de mystérieuses douleurs d’estomac quand il se fut décidé pour Giovanni ! Ce dernier avança qu’il n’était pas idoine, n’étant pas prêtre. Mais on en décida autrement et il dut se soumettre humblement : il reçut les Ordres majeurs et l’épiscopat dans la même année.

Sans tarder, il organisa la visite de son diocèse, et la répéta cinq fois, soit à pied soit à dos de mule.

Il y eut un incident au concile de Ferrare en 1438. Le pape et les prélats étaient présents dans cette ville, mais décidèrent de se déplacer à Florence, sous la menace d’une épidémie. Giovanni, lui, resta à Ferrare ; un ecclésiastique alors le calomnia, on ne sait de quoi, et Giovanni dut partir pour Florence : l’affaire s’éteignit simplement, car le pape connaissait bien l’évêque, et le renvoya à son diocèse.

Vers 1441, Giovanni utilisa le legs d’un célèbre médecin pour bâtir un hôpital, qui est actuellement le plus important de la région.

Il était la charité même, se dépouillant de ses habits, de ce qu’il pouvait trouver dans sa chambre, pour habiller des malheureux. Un jour, un lépreux lamentable se présenta à la chambre épiscopale : le temps que l’évêque lui trouvât quelque chose, le lépreux avait disparu : c’était sans doute une visite céleste.

Quand le Pô déborda, il alla commander au fleuve de rentrer dans son lit et fut obéi sur-le-champ.

Il chargea son économe d’aller porter secours à une pauvre femme. Où ? Prends ce mouchoir. Où il tombera, c’est là qu’elle habite, lui conseilla l’évêque. Le messager sourit, s’attacha le mouchoir solidement au poignet, et chemin faisant, entendit quelqu’un l’interpeller : Votre mouchoir ! L’objet était tombé là où habitait la pauvre femme, sous un escalier.

Les démons aussi obéissaient et les possédés étaient délivrés sur son intervention. 

On observa aussi plusieurs fois comme une colonne de feu au-dessus de la tête de Giovanni pendant qu’il célébrait.

Giovanni Tavelli mourut le 24 juillet 1446 à Ferrare et son culte fut reconnu dès 1748, confirmé en 1846 par Pie IX, qui avait été à son tour évêque de Ferrare.

Le Martyrologe mentionne le bienheureux Giovanni Tavelli au 24 juillet, dans l’attente d’une canonisation éventuelle, car le procès est actuellement achevé.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens