Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 23:01

Alberto de Chiatina

1135-1202

 

Alberto naquit en 1135 à Chiatina (Sienne, Toscane, Italie C), de parents appartenant à la petite noblesse.

Constatant qu’il n’était pas fait pour les armes, les parents lui firent entreprendre des études. Mais le jeune Alberto jugea dangereux d’étudier sans appuyer cette activité intellectuelle sur de solides vertus : il se mit donc à prier longuement, à veiller de nuit.

En 1163, on le jugea apte à recevoir le sacerdoce. Ordonné prêtre, il eut la charge de Santa Maria in Pava, où sa bonté et son honnêteté conquirent les paroissiens, mais irrita le seigneur local, qui soutenait l’empereur contre le pape ; on transféra Alberto à Sienne en 1175.

En 1177, le pape Alexandre III, originaire lui-même de Sienne, nomma Alberto archiprêtre à Elsa (Gracciano), dépendant directement du pape. Il jouissait de pouvoirs presque épiscopaux, pouvant consacrer les églises, imprimer des documents, à l’occasion excommunier, et même utiliser la crosse aux cérémonies solennelles.

A quarante-deux ans, Alberto pouvait sans doute exercer cet apostolat pendant longtemps, pour le bien des fidèles et de l’Eglise, mais Dieu en décida autrement : à partir de 1181, l’archiprêtre de Gracciano, tel un nouveau Job, fut frappé de plaies sur tout le corps ; une pénible pourriture malodorante s’échappait de tous ses membres, l’obligeant à s’isoler et à garder le lit. 

De son lit, il continuait d’exercer sa mission pastorale autant qu’il le pouvait, et l’on observa qu’il ne laissa jamais s’échapper la moindre plainte ; au contraire, il acceptait l’épreuve comme une expiation de ses propres péchés. C’est ce qui lui valut le surnom de Saint Job de Toscane.

Le bruit de ce long martyre silencieux se répandit au loin, jusqu’aux cardinaux romains qui vinrent parfois le visiter et lui demander ses prières.

Vers 1191, Alberto obtint d’être remplacé pour le ministère. Puis, divinement inspiré, il fit transférer son siège à Colle, où la population le suivit ; quand, vingt ans plus tard, Gracciano fut rasé au sol par les troupes de Sienne, on comprit qu’Alberto était le protecteur de Colle.

Désormais, Alberto vécut dans une longue et douloureuse retraite, priant, méditant, offrant. Il avait une particulière dévotion envers le saint Clou de la Passion, conservé à cet endroit, et qu’il ne touchait qu’avec des gants.

Alberto mourut le 17 août 1202 : ce jour-là, le corps du prêtre apparut entièrement et complètement sain. De nombreux faits extraordinaires et miraculeux se vérifièrent à son tombeau, légalement transcrits : guérison d’un homme frappé de surdité depuis quatorze ans, libération de possédés, une petite fille tombée dans un puits profond fut repêchée vivante, ses vêtements étant restés secs…

Alberto fut reconnu Bienheureux par étapes : l’office fut approuvé en 1798, la messe propre en 1865, confirmés récemment en 1962.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens