Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 23:02

Guerric d’Igny

1070-1157

 

Guerric naquit entre 1070 et 1080 à Tournai.

Tout jeune il entra dans la cléricature et étudia sous la direction d’Odon de Tournai. Il devint chanoine.

Vers 1121, il devint écolâtre (professeur), puis quitta ce poste enviable pour rejoindre un style de vie plus contemplatif. Il resta dans la ville, logé près de la cathédrale, partageant son temps entre la prière et le travail.

Vers 1125, il rencontra saint Bernard (v. 20 août) ; il l’y rejoignit à Clairvaux, en 1126 selon certains, un peu plus tard selon d’autres.

De cette nouvelle recrue, Bernard écrivit peu après : Sachez qu’il court dans les voies de Dieu comme un homme sûr de son but, qu’il combat comme un soldat qui ne porte pas de faux coups. Mais parce qu’il sait que la victoire dépend moins de l’énergie de celui qui lutte ou qui court que de la miséricorde de Dieu, il vous conjure de prier pour lui, afin que celui qui lui a déjà donné la grâce de combattre et de courir lui accorde encore celle de vaincre et de parvenir au but.

En 1138, Bernard le nomma abbé d’Igny, où il allait rester près de vingt ans. L’abbaye fleurit et «enfanta» celle de Valroy en 1148.

L’abbé Guerric était heureux de ses moines. Il n’eut qu’un déplaisir : celui de devoir faire de longs séjours en infirmerie, à cause de son âge et de la maladie. Tous le vénéraient profondément, le considérant comme «le» disciple de Bernard.

Sur son lit de mort, Guerric eut un scrupule : sachant qu’il existait un recueil de ses sermons, et que le chapitre général avait interdit à tous les moines d’écrire sans autorisation, il avoua sa faute et ordonna aux frères de mettre le recueil au feu, ce qu’ils firent séance tenante, mais sans révéler à leur abbé… qu’ils en avaient quatre autres exemplaires. Un fort aspect de la doctrine de Guerric est sa spiritualité hautement mariale.

Guerric rendit son âme à Dieu le 19 août d’une année qui peut varier de 1151 à 1157. On remarquera que saint Bernard mourut, lui, le 20 août (1153). Le culte du bienheureux Guerric fut reconnu en 1889.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens