Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 23:00

Hippolytus de Rome

3e siècle

 

Cet Hippolytus était un prêtre romain, fort érudit dans la connaissance de l’Ecriture, et très agressif envers les fauteurs d’hérésies de l’époque.

Dans son zèle implacable, il n’hésitait pas à s’en prendre même à l’autorité des papes, dont il jugeait la doctrine trop faible. Il reprocha particulièrement au pape Calliste sa position trop indulgente à l’égard des pécheurs.

C’est qu’Hippolytus, attaché excessivement à la Tradition, tombait dans une position trop rigoureuse, n’arrivant pas à admettre que des actes d’indulgence ne ruinaient pas l’antique discipline. Il refusait aussi d’admettre des mariages entre matrones romaines et hommes de condition inférieure, alors que depuis les débuts du Christianisme, l’Eglise avait aboli cet esprit de classes. Il essaya aussi de corriger le calcul de la date de Pâques, qui s’avéra très vite défectueux, et fut donc écarté.

Il nous reste cependant un précieux document d’Hippolytus, la Tradition apostolique, qui nous fait connaître les plus anciennes prières liturgiques romaines qui nous soient parvenues.

Quand le prêtre Caliste monta sur le siège de Pierre (217), Hippolytus refusa cette élection et se laissa élire comme évêque de Rome : c’est le premier cas d’antipape dans l’histoire de l’Eglise.

Quand la persécution reprit en 235, on voulut frapper l’Eglise à la tête : le pape Pontien fut relégué en Sardaigne. Mais comme Hippolytus aussi se donnait comme chef de l’Eglise, il fut réuni à Pontianus dans son exil. C’est là que la grâce de Dieu les toucha.

Pontien et Hippolyte se réconcilièrent, démissionnant chacun au profit d’un autre successeur de Pierre, qui pouvait être librement élu à Rome (Anterius ou Anthère, voir au 3 janvier).

Ils moururent tous deux dans cet exil et furent tous deux honorés comme martyrs. Pontianus fut enterré avec les papes au cimetière de Calliste, Hippolytus sur la voie Tiburtina, au cimetière qui devait prendre son nom.

C’est cette double translation qui est commémorée aujourd’hui en la fête des deux «papes», le légitime et l’antipape converti, le 13 août.

Le pape Damase, un siècle plus tard, qui travailla tellement pour honorer la mémoire des Martyrs, composa cette très intéressante inscription pour le tombeau d’Hippolyte : 

On raconte qu’Hippolyte, lorsque sévissaient les ordres du tyran,

Fut prêtre et demeura toujours dans le schisme de Novat :

Au temps où le glaive déchira les pieuses entrailles de la mère l’Eglise, 

Alors que, fidèle au Christ, il marchait vers le royaume des saints,

Le peuple lui demanda quelle direction il devait suivre :

Il répondit que tous devaient suivre la foi catholique.

Ainsi il mérita en confessant la foi d’être notre martyr.

Damase rapporte ce qu’il a entendu. Le Christ éprouve tout.

On le comprend, Damase écrit par ouï-dire, mais nous laisse bien entendre qu’Hippolyte était schismatique (Novat est cependant une erreur, car ce schisme éclata quinze ans après la mort d’Hippolyte) et qu’il se réconcilia avec l’Eglise avant de mourir.

Il y eut d’autres Hippolyte. On parle d’un martyr romain ou d’un évêque à Porto «célèbre par son érudition», fêtés aussi au mois d’août. Il semble qu’on ne puisse pas préciser de qui il s’agit, ni s’il s’agit du même que l’antipape. Il y aurait eu un Hippolyte comme gardien de saint Laurent (voir au 10 août), converti et baptisé par le saint Diacre. Au 8e siècle, le corps d’un saint Hippolyte - mais lequel donc ? - fut apporté en France et déposé à Saint-Denis.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens