Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 23:00

Jean Bassand

† 1445

 

Il était entré chez les Chanoines de Saint-Augustin, au monastère Saint-Paul de Besançon, mais rejoignit ensuite à Paris les Célestins, un ordre érémitique fondé par Pietro Morrone, futur pape Célestin V, d’où leur appellation. L’Ordre se répandit en Italie et en France, et fut dissout en 1778.

Jean Bassand connut sainte Colette de Corbie (v. 6 mars) et en fut le directeur spirituel.

Jean devint prieur à Paris, et provincial pour la France entière : il fut élu cinq fois à cette charge entre 1411 et 1441. 

Des rois l’appelèrent aussi, en Angleterre et en Aragon. Le pape aurait voulu lui confier l’administration de tout l’Ordre des Célestins.

Sur l’invitation du roi de France, Jean conjura l’antipape Félix V de se désister. Si la démarche n’aboutit pas immédiatement, Félix V finit tout de même par abdiquer, en 1449.

Jean connut l’illustre Gerson, dont un frère fut prieur chez les Célestins. Gerson écrivit pour Jean son De Susceptione Humanitatis Christi.

En 1443, il fut appelé par le pape pour réformer la monastère de Collemaggio, près de L’Aquila. L’entreprise réussit - ce qui est à souligner - et Jean Bassand mourut dans ce monastère, le 26 août 1445, à un âge avancé, a-t-il été écrit. C’est l’illustre Giovanni de Capistrano (v. 23 octobre) qui prononça l’éloge funèbre : les deux amis s’étaient bien connus dans leur effort commun à réformer les monastères dans l’esprit de sainte Colette. 

Le corps de Jean Bassand, quoique mis dans la chaux vive, a été conservé sain et entier ; et ce prodige, dit-on, subsiste encore.

Un culte ancien a été attribué au bienheureux Jean Bassand, mais pas de notice dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens