Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 23:00

Joaquina de Vedruna i Vidal de Mas

1783-1854

 

Le prénom de cette Sainte catalane s’écrit aussi Joaquima.

Elle naquit à Vic (Barcelone, Catalogne, Espagne) le 16 avril 1783, dans une famille aisée barcelonaise, cinquième des huit enfants de Lorenzo, notaire à la chancellerie royale de Barcelone, et de Teresa Vidal.

Petite, elle ne se permettait jamais d’avoir la moindre tache sur un vêtement ; en grandissant, cette exigence passa à son âme, qu’elle chercha à maintenir dans une sainte pureté inaltérée.

A douze ans, elle demanda à entrer chez les Carmélites, mais la Prieure ne pouvait accepter une petite fille comme Joaquina.

A seize ans, en 1799, elle accepta d’épouser l’avocat et grand propriétaire Teodoro de Mas, avec lequel elle eut neuf enfants : Anna, Josep-Joaquin, Francis (mort à six ans), Agnes, Joaquina (morte à neuf ans), Charlotte (morte à sept ans), Teodora, Teresa, María Carmen.

Joaquina eut la tristesse d’être rejetée par ses beaux-parents. Son épreuve augmenta par l’absence de son mari qui s’était activement engagé dans la guerre d’indépendance espagnole (1808-1814) et par la mort de trois de ses enfants. Puis Teodoro mourut de tuberculose en 1816.

Elle avait alors trente-trois ans, et s’installa avec tout son monde dans leur propriété de Vic. Elle songea alors qu’elle pourrait se retirer chez les Carmélites. Deux de ses enfants se marièrent, deux entrèrent chez les Clarisses et deux chez les Cisterciennes.

En attendant l’heure de Dieu, elle se donna aux œuvres charitables, enseigna, assista les malades. Remarquant ces charismes, son directeur spirituel lui suggéra de fonder une congrégation inspirée de l’idéal du Carmel, mais dont les membres seraient actifs et seraient les Carmélites de la Charité. Elles furent déjà neuf à faire leurs vœux en 1826, avec une règle que leur avait écrite l’évêque de Vic.

Joaquina renonça devant notaire à ses biens, qu’elle léguait à son aîné Josep Joaquin et prit le nom de Joaquina de Saint-François d’Assise : son directeur spirituel était un père capucin et pouvait lui avoir suggéré cette référence au Poverello.

Peu après ces débuts, les Religieuses durent s’exiler en France (1839-1843) car leur Fondatrice était «compromise», étant la mère de ce même Josep Joaquin qui, comme son père, soutenait âprement la cause carliste contre les libéraux. Elle fut même arrêtée en mise cinq jours en prison à Vic. Elle trouva refuge dans sa maison de Barcelone, puis à Berga, finalement en France méridionale. Elle-même affirma avoir souvent été aidée et conseillée pendant ce temps par un mystérieux Jeune homme, en qui elle reconnut l’archange saint Michel.

Pouvant tout de même revenir dans son pays en 1843, elle ouvrit une vingtaine de maisons, seulement en Espagne. Il y en aura en Italie, en Amérique Latine, en Asie.

La congrégation fut approuvée en 1850.

Les dernières années de la Mère Joaquina furent éprouvées par la douleur de la maladie : progressivement paralysée à la suite d’un accident vasculaire cérébral, elle remit sa charge de Supérieure. Durant l’épidémie de choléra qui sévissait à Barcelone, elle fut frappée par la contagion. 

Elle eut la consolation d’avoir souvent auprès d’elle sa fille Agnès, veuve à son tour, et ses deux filles Clarisses. Elle mourut le 28 août 1854 (on trouve aussi la date du 22 mai, qui semble erronée).

Joaquina de Vedruna fut béatifiée en 1940 et canonisée en 1959.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie J
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens