Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 23:09

Luis Cabrera Sotelo

1574-1624

 

Luis naquit le 6 septembre 1574 à Séville (Espagne).

Après avoir fréquenté l’université de Salamanque avant même d’entrer chez les Frères Mineurs Observants de Salamanque, il fut ordonné prêtre.

Il rejoignit les missions aux Philippines en 1600 et exerça son ministère à Dilao, pendant huit ans.

En 1608, il eut le bonheur de pouvoir se rendre au Japon.

A peine arrivé, il fit construire une église près de Tokyo, qui serait desservie par les Frères Mineurs : quatre ans après, le shogun la fit détruire.

Se sentant menacé, le père Luis se transféra dans le nord du pays, où le shogun Date Masamune tolérait encore le christianisme. Un an après, fort de cette nouvelle expérience, il retourna à Tokyo pour y reconstruire son église : colère du shogun, qui fit arrêter les Chrétiens ; Luis fut d’office transféré à Kodenma et, tandis que des Chrétiens étaient assassinés, il fut sauvé de la mort grâce à l’intervention du shogun Date Masamune.

En 1613, le même shogun envoya une délégation en Espagne, dont fit partie le père Luis. Le bateau traversa l’Océan Pacifique et, à Madrid, les membres de la délégation furent baptisés ; puis on repartit pour Rome.

Tandis que le shogun espérait pouvoir établir des échanges commerciaux avec le Mexique, le père Luis songeait à obtenir de Rome l’établissemenet d’un nouvel évêché dans le nord du Japon, indépendant de celui de Nagasaki ; mais le Portugal s’y opposait, et même son Ordre crut un moment qu’il briguait l’épiscopat pour lui-même. Finalement, toute cette expédition n’aboutit pas aux résultats escomptés.

L’expédition revint au Japon en 1618, mais le père Luis s’arrêta un moment aux Philippines, à cause de la persécution au Japon. On lui reprochait d’avoir voulu aller trop vite au Japon : on le renvoya au Mexique en 1620, pour poursuivre ses activités missionnaires.

Ses «activités» le poussèrent à retourner au Japon en 1622, où il pénétra grâce à une embarcation chinoise, mais les autorités le découvrirent et le mirent en prison. Il y resta deux années, et y retrouva le père jésuite Miguel de Carvalho, un autre Franciscain et un laïc.

Condamné à être brûlé vif, il reçut la palme du martyre à Ōmura ou à Simabura (Nagasaki), le 25 août 1624.

S’il avait été trop audacieux dans son zèle, il fut vraiment martyrisé en haine de la foi. 

Il a été béatifié dans un groupe de deux-cent cinq Martyrs du Japon en 1867.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens