Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 23:01

Raniero de Split

† 1180

 

Comme on ne sait rien de lui jusqu’au moment de sa vie religieuse, on ne peut que présumer qu’il naquit au début du 12e siècle, peut-être dans la région centrale de l’Italie.

Raniero peut aussi avoir la forme de Rainerio.

Il entra au monastère camaldule de Fonte Avellana.

En 1156, il fut nommé évêque de Cagli. Durant son épiscopat, il célébra à Gubbio les solennelles obsèques de son grand ami, l’évêque Ubaldo († 1160). En 1162, il y eut une petite dispute entre un prieur de Gubbio et l’abbé de Cantiano, et c’est à Raniero qu’ils eurent recours pour arbitrer le différend.

A partir de 1170, les choses se compliquèrent, car la lutte entre guelfes (fidèles au pape) et gibelins (fidèles à l’empereur) se ralluma ; la majeure partie de la population s’était rangée du côté des gibelins, et se trouvait donc en face de son évêque, qui était évidemment «papiste», avec tout son clergé derrière lui. La situation était embrouillée. Le pape jugea opportun de déplacer l’évêque à Split, sur la côte dalmate.

Cette mesure ne dirima pas la situation de Cagli, qui connut des heurts pendant encore deux siècles. Mais à Split non plus, l’archevêque ne connut pas la paix.

Split (Spalato en italien) était métropole des diocèses locaux, et Raniero reçut donc du pape le pallium. Mais la ville faisait alors partie de l’empire byzantin et l’archevêque se déplaça à Constantinople pour saluer l’empereur Manuel Commène, dont il obtint quelques faveurs pour ses fidèles.

En 1177, il accompagna le pape à Zara, en vue de la rencontre avec Frédéric Barbarossa à Venise.

En 1178, il participe au 3e concile du Latran.

En 1179, Raniero fit un nouveau voyage à Constantinople, et reçut à cette occasion de l’empereur un magnifique étendard brodé d’or représentant saint Michel Archange.

Sur place, Raniero dut faire valoir ses droits sur les propriétés de l’Eglise et ce fut sa principale et douloureuse activité. Des terrains avaient été usurpés par des factions locales. Une de ces revendications fut à l’origine de son martyre.

En août 1180, Raniero se rendit à Serengene, où il voulait se faire restituer des terrains appartenants à l’Eglise de Split. Sur ce sujet, l’empereur ne se prononçait pas et l’archevêque devait agir. On l’avait prévenu du danger qu’il courait à s’y rendre, mais il considérait que son devoir était là, pour l’honneur de l’Eglise et de Dieu.

Arrivé au domaine contesté, il fut violemment pris à parti par une troupe déchaînée qui le menaça et, l’archevêque demeurant inébranlable, lui jetèrent une grêle de pierres et l’abandonnèrent au sol.

A l’endroit où Raniero tomba, aurait jailli une fontaine. Ce fut le 4 août 1180. Les fidèles et le clergé vinrent recueillir le corps du Martyr et l’ensevelirent solennellement.

Au 16e siècle, on parlait déjà de saint Raniero. En 1690, il fut proclamé co-patron de Split avec s. Domnio et son culte fut reconnu. En 1819, le culte fut également reconnu pour Cagli, enfin pacifiée, et s.Raniero en fut proclamé co-patron en 1981.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens