Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 23:00

Ludwig de Thuringe

1200-1227

 

Ludwig (Louis) naquit en 1200 au château de Creuzburg (Thuringe, Allemagne Centrale), aîné des cinq enfants (quatre garçons et une fille) du landgrave Hermann I et de Sophie de Bavière.

Il n’avait que onze ans, quand on lui amena sa fiancée, Elisabeth de Hongrie (v. 17 novembre), qui en avait quatre. C’est ainsi que les familles régnantes arrangeaient les mariages à cette époque.

Ludwig apprit le latin et le français, l’équitation, le droit et l’histoire. Bon, loyal et chaste, il aimait sa fiancée et lui apportait toujours un cadeau au retour de ses voyages.

Il reçut le pouvoir à dix-sept ans, à la mort de son père. En 1218, il fut sacré chevalier. En 1221 eut lieu le mariage de Ludwig et Elisabeth. Ce fut une union chrétienne, fidèle, qui connut des souffrances et de grands moments de sainteté. Trois enfants naquirent : Hermann II, Sophie, Gertrud. 

Pour certains faits qui illustrèrent leur vie conjugale, on pourra se référer ici à la notice Elisabeth de Hongrie. En voici un autre : comme Elisabeth demandait à sa servante de la réveiller la nuit, pour prier, cette servante se trompa un jour et tira le pied de Ludwig ; ce dernier, sans se fâcher, se rendormit en souriant.

Ludwig devait souvent s’absenter, à cause des activités militaires qui pouvaient lui permettre d’étendre son pouvoir sur d’autres territoires. Politiquement, il suivait l’empereur Frédéric II, qui n’était pas encore en rupture avec Rome. L’empereur l’ayant nommé Marschall, Ludwig en contrepartie s’engagea à le suivre dans la croisade.

En 1227, après avoir fait représenter le mystère de la Passion au château de la Wartburg, Ludwig fit ses adieux à ses vassaux réunis à Creuzburg et embrassa une dernière fois ses enfants. Elisabeth, enceinte, l’accompagna jusqu’à la frontière.

Arrivé à Otranto, Ludwig prit la fièvre et mourut. Peu avant d’expirer, il aperçut des colombes blanches et exprima son bonheur de partir avec elles, le 11 septembre 1227.

Dieu lui épargna ainsi de connaître la prochaine condamnation de l’empereur, qui devait être excommunié. 

Comme cela se faisait à cette époque, on détruisit les chairs du Landgrave dans l’eau bouillante pour ne garder que les os, qu’on rapporta en Allemagne. 

Ludwig n’est pas béatifié et ne se trouve pas au Martyrologe, mais bénéficie d’un culte populaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie L
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens