Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:00

Bibiana Torres Acosta

1826-1887

 

Née à Madrid (Espagne) le 2 décembre 1826, de Manuel Jiménez Torres et Antonia Acosta, Bibiana reçut au baptême le nom de la sainte Martyre du jour, avec ceux de ses parents : Bibiana Antonia Manuela.

Les parents tenaient un petit commerce de laiterie dans le quartier pauvre de Chamberí à Madrid.

Attirée  toute jeune par la vie religieuse, elle prêta son concours parmi les Filles de la Charité ainsi qu’à une petite école gratuite.

Elle songea à entrer dans l’Ordre dominicain, mais fut une des premières vocations d’un nouvel institut, élaboré par Miguel Martínez y Sanz (de Chamberí), au profit des malades sans ressources, pour les soigner chez eux et, éventuellement, les préparer à la mort.

Avec six compagnes, elle prit l’habit le 15 août 1851, avec le nom de María Soledad. Ainsi naissaient les Servantes de Marie.

Comment eut-elle l’inspiration de s’appeler Marie Solitude ? Ce fut par allusion à Marie participant à la Passion de son Fils. Ce qui est certain aussi, c’est qu’après cinq années, malgré une vingtaine de nouvelles vocations, deux des premières compagnes étaient déjà mortes, et quatre quittèrent. L’abbé Miguel partit aux missions. María se retrouvait supérieure de douze religieuses dans trois maisons (Madrid, Getafe, Ciudad Rodrigo).

En 1856, le nouvel aumônier changea la Supérieure, et l’évêque de Tolède songea même à supprimer la congrégation. Mais en 1857, un nouvel aumônier remit María à sa place, et l’appui de la reine Isabel II évita la suppression.

Lors des émeutes de 1867 à Valencia, María se dépensa sans compter pour soigner les blessés.

En 1876, la congrégation obtint l’approbation papale et se diffusa dans toute l’Espagne et l’Amérique (Cuba, Porto Rico). Une trentaine de maisons s’ouvrirent en peu de temps. On lui confia aussi l’hôpital San Carlos de l’Escorial.

En 1885, on vit les Servantes courir au chevet des victimes du choléra, qui sévissait dans la moitié du pays.

Actuellement, elles sont répandues en France, en Italie, en Angleterre et dans les Amériques.

María Soledad mourut le 11 octobre 1887, répétant à ses filles : Maintenez la paix et l’union.

Elle fut béatifiée en 1950, et canonisée en 1970.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie B
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens