Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 20:32

Gonçalo de Amarante

1186-1260

 

Si l’on dit ne rien savoir de lui durant sa jeunesse, on situe sa naissance en 1186 à Tagilde (Portugal), de famille noble.

Il montra, paraît-il, dès son baptême des signes évidents de son attraction pour la religion, déterminant l’archevêque de Braga à pourvoir à son éducation. Le prélat prit le garçon comme domestique, puis le prépara au sacerdoce.

L’archevêque le mit alors à la tête d’une abbaye, mais peu après Gonçalo remit à son neveu ce bénéfice et partit pour la Terre sainte, où il pélégrina pendant quatorze années. Après cette longue absence, le neveu en question - qui le croyait mort -, l’accueillit fort mal et Gonçalo se retira humblement dans une cabane, menant une vie d’ermite : prière, prédication alentour ; puis il alla frapper chez les Dominicains de Vimaro, où il fut admis. 

Mais la solitude l’invitait encore ; il obtint la permission de retourner à sa cabane, et y vécut jusqu’à la fin de sa vie. Il priait, il prêchait, et fit aussi quelque chose d’insolite.

Non loin coulait un fleuve rapide et dangereux, le Tamaga. Gonçalo y fit venir des ouvriers pour y construire un pont. Durant les travaux, il obtint une abondance de poissons pour nourrir les ouvriers, et, nouveau Moïse, fit jaillir un bon vin d’un rocher pour les désaltérer.

On parle aussi des fréquentes apparitions qu’il eut de la Sainte Vierge. Elle se trouvait là au moment de sa mort, le 10 janvier 1260.

Bien d’autres récits illustrent les miracles qu’il accomplit. Gonçalo fut béatifié en 1560, mais son tombeau fut retrouvé absolument vide…

Gonçalo est, paraît-il, l’ami des chats et des lapins. On voudrait savoir quelle merveille le Saint aurait accompli à leur égard.

Le Martyrologe Romain mentionne saint Gonçalo le 10 janvier.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens