Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 00:00

José Pignatelli

1737-1811

 

Ce prêtre devenu italien avec le nom de Giuseppe, était né le 27 décembre 1737 à Saragosse (Espagne), de sang noble : son père, Antonio, était de la noblesse italienne ; sa mère, Francesca Moncayo-Fernández de Heredia, descendait des Grands d’Espagne.

Orphelin de mère à quatre ans, José fut élevé à Naples. Sa connaissance parfaite de l’espagnol et de l’italien devait plus tard lui être d’une grande utilité.

Il entra au noviciat des Jésuites de Tarragone (Espagne) en 1753 ; on l’envoya faire les études classiques à Manresa (Italie), la philosophie à Calatayud (Espagne) et la théologie à Saragosse, et il fut ordonné prêtre en 1762. Son frère Nicolás sera aussi jésuite.

Professeur d’humanités au collège, il alla aussi faire du catéchisme aux enfants de la rue et rendait visite aux malades et aux prisonniers.

En 1766, il y eut une famille à Saragosse et la populace se souleva. On accusa les Jésuites de soutenir cette révolte : ils furent expulsés (1767) ; réfugiés en Corse, les Jésuites durent ensuite s’installer à Ferrare (Italie) dans les Etats Pontificaux, où les rejoignirent aussi ceux du Mexique. C’est là que José prononça ses vœux (1771).

En 1773, le pape supprima totalement la Compagnie de Jésus, à la suite d’une campagne tout-à-fait partisane et injuste. José et son frère Nicolás vécurent un temps à Bologne, José vivant toujours sa vie religieuse, Nicolás reprenant une vie séculière.

José chercha à rencontrer les autres Jésuites et organisa avec eux des activités spirituelles et intellectuelles. Même les Etats Pontificaux refusèrent de les héberger, ils n’avaient aucun droit d’exercer leur sacerdoce. 

Des groupes de spiritualité ignatienne se formèrent en divers endroits (en Europe et en Russie, aux Etats-Unis) et José développa une activité fébrile pour faire restaurer la Compagnie. Il fit présenter sa requête au pape qui, constatant l’erreur passée, accéda à cette demande, pour les royaumes de Parme, Naples et Sicile (1804). José (devenu Giuseppe) Pignatelli fut même nommé Provincial pour ces régions.

Des maisons se rouvrirent à Rome, Tivoli, Orvieto. Mais les Jésuites, refusant de jurer allégeance à Bonaparte, furent à nouveau expulsés. La restauration se fit tout de même en Sardaigne (1807). 

A la demande du pape Pie VI, plusieurs groupes de spiritualité ignatienne se fondirent en un seul, celui des Pères de la Foi, qui se réuniront aux Jésuites, enfin réhabilités universellement en 1814.

Notre père Pignatelli est considéré comme le restaurateur de la Compagnie de Jésus, mais il ne connaîtra pas cette date. Atteint de tuberculose, il mourut à Rome le 15 novembre 1811.

Il fut béatifié en  1933 et canonisé en 1954.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie J
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens