Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 22:24

Conone Navacita di Naso

1139-1236

 

On sait qu’il naquit le 3 juin 1139 à Naso (Messina, Sicile), d’Anselmo Navacita et Claudia (ou Apollonia) Santapau, de riches propriétaires. Son nom de baptême fut Conone, mais les habitants l’ont communément appelé Cono.

Il était seul héritier de ses parents, mais à quinze ans, il alla frapper à la porte des Pères basiliens, non loin de Naso.

Après avoir donné toutes les preuves de son attachement à la Règle, à la pratique de toutes les vertus, il fut envoyé à Fragalà, où il connut s. Lorenzo Ravì (v. 30 décembre).

C’est là que les Supérieurs le jugèrent parfaitement digne de recevoir le Sacerdoce et Conone fut ordonné.

Il obtint cependant de pouvoir vivre comme anachorète dans la grotte de Rocca d’Almo : là, il dégustait des herbes sauvages, dormait confortablement sur la terre nue, et priait jour et nuit.

Durant une absence prolongée de l’abbé, il fut appelé à le remplacer puis fut même élu abbé, malgré son jeune âge.

Mais les bons moines n’avaient pas vraiment besoin de lui, tant ils cultivaient tous l’amour de Dieu et de la sainteté. Conone obtint la permission de partir en pèlerinage à Jérusalem.

A son retour, il apprit la mort de ses deux parents. Il vendit alors tout l’héritage qui lui revenait, le donna aux pauvres, passa au monastère et se retira à nouveau dans sa grotte.

Sa retraite fut à nouveau tourmentée par une pénible calomnie lancée contre lui. Une jeune fille du pays en effet, tombée dans le péché, accusa Conone d’être responsable de sa chute. On vint arrêter l’innocent anachorète, on le jugea et on le condamna à être fouetté, nu, sur la place publique. Mais quand on aperçut le corps malingre, couvert de plaies, déchiré par le cilice, on acclama l’innocence de Conone et on le raccompagna à sa grotte, au milieu des cris de joie des habitants.

Conone mourut à quatre-vingt dix-sept ans, toujours à Naso, le Vendredi saint 28 mars 1236 et, malgré ce jour, les cloches se mirent à sonner d’elles-mêmes. Quand les habitants vinrent voir ce qui s’était passé dans cette grotte, ils virent Conone, mort, immobile, dans un état extatique et soulevé de terre.

Saint Conone mit en déroute des Turcs au début du 16e siècle, en apparaissant en face d’eux, portant la Croix et la Bible, les deux Réalités qu’ils refusent ; localement on le fête aussi le 5 mars et le 28 décembre, jours anniversaires de deux tremblements de terre (1823 et 1906).

On invoque saint Conone pour les maux d’oreilles et de nez. La ville de Naso a ajouté dans son blason ces organes, et les habitants ont coutume de répéter : Il faut avoir un bon nez, bien écouter et parler peu».

Le Martyrologe commémore saint Conone, Conus en latin, au 28 mars.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens