Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 00:00

Guglielmo de Fenoglio

1065-1120

 

Guglielmo (Guillaume) était né en 1065 à Garessio Borgoratto (Cuneo, Piémont, Italie NO).

A vingt ans, il fut un des fondateurs de la Chartreuse de Casotto après avoir déjà passé quelques années dans un ermitage de Torre Mondoví. Il demanda son admission dans ce monastère pour échapper aux avances d’une personne de mauvaise vie.

Dans sa simplicité, il ne demandait pas à recevoir le sacerdoce, mais seulement de vivre pour Dieu et ses Frères. Il aimait méditer sur la Passion du Christ, et ne pouvait voir une croix sans verser des larmes. Un crucifix s’anima et lui adressa des paroles de consolation.

On lui confia la nourriture du monastère et il s’en alla demander et quêter par les rues et les routes, jusqu’à Mondoví et Albenga (une «promenade» qui représente une centaine de kilomètres).

Au cours de ses randonnées, il n’était pas rare qu’il rencontrât quelques bandits, lesquels bien sûr profitaient de sa bonté pour lui ravir le fruit de ses patients efforts. Il s’en lamentait auprès de son prieur, lequel, un peu pour le taquiner, un peu pour le mettre à l’épreuve lui dit un jour : Mais défends-toi, prends la patte de ta mule et fais déguerpir les malandrins !

Qu’à cela ne tienne ! Parfait religieux, obéissant à toute épreuve, le bon frère repart courageusement en tournée et se retrouve en face des coquins ; une minute, mes amis : il se saisit d’une patte de sa bête, sans lui faire le moindre mal ni lui causer la moindre blessure, et le voilà à menacer les assaillants qui, terrifiés par ce nouveau genre d’arme, disparaissent à l’instant. Et la mule de récupérer sa patte.

On pourra peut-être supposer que les brigands étaient de mauvais anges, suscités par le Démon pour mettre à l’épreuve Guglielmo et qui, devant l’obéissance parfaite du Religieux, furent mis en fuite.

Mais attendons la fin de l’histoire : au retour, Guglielmo se présente au prieur qui, au lieu de le féliciter pour son obéissance, le gronde gentiment : la mule boîte ! il lui a remis la patte à l’envers et ne s’en est même pas aperçu … Voyons, Guglielmo, il faut arranger ça ! Et Guglielmo de s’excuser pour sa distraction, de saisir la patte et de la remettre dans le bon sens.

L’épisode est-il légendaire ? Le fait est que Guglielmo fut célèbre dans toute l’Europe occidentale et très souvent représenté dans l’art avec la patte de sa mule. L’aspect de «jambon» de cette patte a fait appeler Guglielmo le saint du jambon.

Mais il accomplit aussi d’autres prodiges, parfois cocasses, désarmants de simplicité, comme ce «pacte» qu’il aurait conclu avec le diable pour la construction d’un pont : le diable, qui avait «collaboré» à la construction du pont pour que les ouvriers l’accomplissent dans les délais prévus, mais qui désormais «tenait» les ouvriers, aurait demandé en échange à Guglielmo «la première âme qui se présenterait sur le pont». Guglielmo releva le défi : il s’avança avec un chien à l’entrée du pont et jeta au loin un bon fromage, que le chien se précipita pour dévorer ; il fut ainsi «la première âme» à franchir le pont et disparut dans le fleuve, victime de la méchanceté du Démon. Les braves ouvriers furent ainsi délivrés.

La mort de ce modèle d’obéissance se situe au 19 décembre 1120.

L’affluence des fidèles fut telle, après sa mort, que les moines prirent l’habitude de déplacer le corps dans l’espoir de retrouver un peu de calme dans le monastère (bien que ces visites leur apportassent d’abondantes aumônes !). Mais le corps revenait à sa place ! Et toujours incorrompu !

Au moment de la persécution napoléonienne et de la suppression des couvents, les Chartreux cachèrent le corps de Guglielmo dans un mur de la Chartreuse, tant et si bien qu’on ne le retrouva plus…

Guglielmo, déjà qualifié de saint au 16e siècle, fut officialement béatifié en 1860, et proclamé céleste patron des frères convers chartreux.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie G
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens