Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 00:00

Wivine de Grand-Bigard

1103-1170

 

Fille d’Hugues d’Oisy, Wivine naquit vers 1103 dans le Pas-de-Calais.

Ayant appris la foi de ses pieux parents, Wivine manifesta très tôt de grandes vertus.

Elle décida dès l’âge de quinze ans de se consacrer totalement à Dieu, commençant par s’imposer de généreuses flagellations, des jeûnes et des cilices. Or un jeune aristocrate nourrissait en son cœur le désir de l’épouser et, apprenant sa décision, en tomba malade de tristesse. Wivine pria et obtint sa guérison. Mieux, elle le convainquit de se retirer lui aussi dans la solitude, où il se sanctifia et mourut en odeur de sainteté.

A vingt-trois ans, elle quitta la maison paternelle et, avec sa servante, alla construire un petit ermitage non loin de Bruxelles, dans un bois appelé Grand-Bigard.

Les compagnes de Wivine apprirent plus tard que leur fondatrice avait souvent la visite des Anges, qui lui apportaient l’Eucharistie.

En 1133, le duc Godefroid de Brabant lui offrit un grand terrain pour y construire un prieuré, car les vocations affluaient. Le couvent adopta la règle de Saint-Benoît, mais ne fut effectivement prieuré qu’en 1245, dépendant de l’abbaye d’Affligem.

Wivine en fut la supérieure, bien qu’elle refusât toujours les marques de déférences qu’on lui exprimait.

Les moniales intervinrent vers la fin de sa vie, lui «reprochant» ses austérités trop sévères : quand elle mangeait (ce n’était pas tous les jours), elle ne prenait que du pain d’orge, des herbes sauvages et des racines de la forêt, avec un peu d’eau. Le peu qu’elle prenait lui semblait de la gourmandise, et sa fatigue de la lâcheté. Mais comme les religieuses se laissèrent gagner par la suspicion et accusèrent même leur Mère de manquer de discrétion, au moment de Pâques Wivine obtint le changement de l’eau en un vin excellent, que toutes apprécièrent et qui les convainquit toutes de la sainteté de leur Fondatrice.

Un jour que le Diable avait éteint toutes les lumières pendant l’Office pour troubler la prière des moniales, Wivine - qui avait pressenti l’arrivée de l’Ennemi, les ralluma toutes grâce à une chandelle qu’elle avait dissimulée.

Wivine reçut le don de prophétie, de discernement des esprits, de la lecture des pensées ; elle voyait continuellement tout son monastère et ce qu’il s’y passait.

Wivine s’éteignit le 17 décembre 1170. Une des moniales les plus âgées eut la vision du transport de Wivine au Ciel ; le monastère devint le but d’un pèlerinage très fréquenté, et illustré par une quantité de miracles, conversions, guérisons et délivrances.

Un de ces miracles concerna un protestant, propriétaire terrien qui avait déjà perdu vingt vaches et craignait pour les onze autres. Il fit le pèlerinage dévotement et retrouva toutes ses vaches en parfaite santé ; il se convertit au catholicisme.

Il semble que le culte de sainte Wivine fut autorisé dès 1177. Sainte Wivine fut invoquée contre la peste et la pleurésie, contre la fièvre et le mal de gorge, mais aussi contre les maladies du bétail.

Le monastère fut détruit en 1805 ; les reliques restantes de sainte Wivine se trouvent depuis à Bruxelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie W
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens