Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 00:05

Deicola de Lure

530-625

 

Si l’on a intitulé cet article avec Deicola, c’est que ce nom latin peut concentrer les différentes acceptions qu’on trouve en irlandais et en français : Dichul, Deicuil, Dicuil, Diey, Deel, Delle, Deille, Desle.

Né vers 530 à Leinster (Irlande), il aurait été le frère aîné de s. Gall (v. 16 octobre) ; il étudia à l’abbaye de Bangor se mit de bonne heure sous la conduite de s. Colomban (v. 23 novembre).

On rapporte de ces premières années de vie érémitique, que Colomban demanda un jour à Deicola la raison pour laquelle il avait toujours un visage rayonnant de joie ; Deicola lui expliqua : C’est parce que personne ne peut me ravir mon Dieu !

En 585 (ou plus tôt, vers 567), Colomban et douze compagnons, parmi lesquels Gall et Deicola, quittèrent l’Angleterre et vinrent en France, fonder l’abbaye de Luxeuil (Haute-Saône). Ils y restèrent vingt-cinq ans, jusqu’à ce que les «intempéries politiques» les obligèrent, en 610, à quitter les lieux. Tandis que Colomban partait à Bobbio, Deicola restait en Franche-Comté.

Certaines chroniques avancent ici qu’au moment de partir, Deicola, âgé et fatigué, prétendit rester sur place et implora la bénédiction de Colomban ; ce dernier se serait même «fâché» de la défection de Déicole et l’aurait suspendu (la suspense est l’interdiction de célébrer la Messe) jusqu’à sa mort. Deicole n’aurait donc plus célébré la Messe jusqu’en 615, année de la mort de s. Colomban. Il serait peut-être opportun, comme font certains historiens, de laisser de côté cette anecdote.

Quoi qu’il en soit, Deicola, qui avait promis à Colomban, de ne jamais retourner à Luxeuil, trouva une chapelle et un terrain que lui céda une pieuse veuve, là où se trouve la ville actuelle de Lure. L’humble ermitage devint bientôt un grand monastère. Le roi Clotaire II, apprenant qu’on y vivait selon la règle de s. Colomban, lui fit de grands dons. Deicola cependant obtint l’exemption totale du monastère, en le mettant directement sous le protection du pape.

On raconte qu’un jour, un sanglier chassé par Clotaire, vint se réfugier dans la cabane de Deicola ; il le protégea et obtint du roi qu’il aurait la vie sauve.

Proche de ses derniers jours, Deicola fit élire abbé son disciple Colombin. Il en reçut les derniers Sacrements et s’endormit dans le Seigneur, un 18 janvier, vers 625.

Si les dates sont vérifiées, Deicola aurait donc eu quatre-vingt quinze ans à sa mort. Colomban était mort, lui, en 615, âgé de soixante-douze ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie D
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens