Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 00:00

Tarsitia de Rodelle

? 600

 

Tarsitia était la fille d’Ambert et Blitildis, de nobles parents ancêtres de la lignée royale française. Blithildis en particulier était, semble-t-il, la fille du Clotaire I (elle mourut en 603) ; le frère de Tarsitia fut Ferréol d’Uzès (v. 4 janvier). Toutefois les historiens ne sont pas unanimes sur ces parentés.

Notre Tarsitia, donc, vécut plusieurs années dans la solitude, à Rodelle, près de Rodez.

Elle se nourrissait du lait d’une biche (ou d’une chèvre).

Différentes sources mentionnent sa mort par le martyre, mais sans autre détail.

Après sa mort, serait apparue dans le ciel une grande lumière, invitant la population à vénérer cette Sainte.

Lors des funérailles, le convoi en rencontra un autre, qui portait en terre un autre défunt. L’évêque, Dalmatius (v. 13 novembre) posa sa main sur le défunt, qui resssuscita.

Les reliques de sainte Tarsitia furent préservées au moment de la Révolution et se trouvent au Carmel de Rodez.

Non loin de la grotte de Tarsitia se trouve une source, dont l’eau guérit les maladies des yeux.

Le dies natalis de Tarsitia est mentionné le 15 janvier au Martyrologe Romain, qui la dit vierge et martyre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens