Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 00:00

Avitus de Vienne

† 525

 

Sextus Alcimus Ecdicius Avitus naquit vers 450 à Vienne en Gaule (act. Isère), dans une famille qu’on disait apparentée aux empereurs romains, et chrétienne. C’est l’évêque de Vienne, Mamert (v. 11 mai), qui le baptisa.

Son père s’appelait Esychius : il eut deux autres fils, dont le futur abbé Apollinarius, après quoi il fut appelé à occuper le siège épiscopal de Vienne à la mort de s. Mamert (475). 

Comme en d’autres situations rencontrées dans les vies des Saints, à partir du moment où un homme marié était appelé au sacerdoce ou à l’épiscopat, lui et son épouse vivaient désormais comme frère et sœur ; en général, l’épouse entrait dans un monastère.

Le rang de cette noble famille apportait à Avit une certaine considération mondaine, mais Avit montra bien plus d’intérêt pour l’étude et les œuvres de charité. 

On dit de lui qu’il se maria et eut des enfants. Devenu veuf à quarante ans, il distribua son patrimoine aux pauvres, puis se retira dans un monastère.

Vers 490 mourut Esychius, et c’est Avit qui lui succéda.

Ce fut un épiscopat actif, tourné vers la sanctification des fidèles, vers le bien de tous, et Avit y montra toute sa sollicitude paternelle.

On verra à propos de s.Epiphane de Pavie (v. 21 janvier) les tribulations que ce dernier eut à souffrir : Avit lui vint en aide avec une charité toute fraternelle, payant lui-même le rachat des captifs de Pavie.

Mais il montra aussi son souci doctrinal et combattit l’arianisme du roi des Burgondes Gondebaud ainsi que de Clovis. Gondebaud resta «arien», tout en favorisant par ailleurs le christianisme : c’est pour lui qu’Avit rédigea un opuscule contre l’eutychianisme, à destination de l’empereur Anastase. Quand Clovis reçut le baptême (496), il l’en félicita par écrit. Ses écrits pastoraux, doctrinaux et poétiques montrent son érudition, louée par tous les contemporains.

Le fils de Gondebaud, par contre, fut conquis par les conseils d’Avit et donna l’autorisation de reprendre les synodes provinciaux, ainsi à Epaone (517, peut-être Evian-les-Bains), où Avit eut une grande influence sur les décisions prises. On a dit d’Avit que c’est grâce à sa prédication et à ses écrits, qu’il délivra la Gaule de l’arianisme. Un autre évêque de Vienne, Adon (v. 16 décembre), affirma qu’Avit fut la lumière de l’Eglise des Gaules.

Avit prit parti ouvertement pour le pape légitime Symmacus (v. 19 juillet), contre l’intrus Laurentius ; il en soutint aussi le successeur, s. Hormidas (v. 6 août), dans ses démêlés avec Constantinople.

Cet évêque zélé mourut le 5 février, vers 525.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens