Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 00:00

Lorenzo Maiorano de Siponto

460-545

 

Les troupes du roi goth Theodoric avaient apporté bien des troubles dans la région des Pouilles (Italie) à la fin du 5e siècle. A cette époque, la région de Siponto était encore sous la juridiction de l’empereur d’Orient.

Peu avant 490, les habitants demandèrent un nouvel évêque à l’empereur Zénon de Constantinople. Ce dernier désigna un parent, connu comme Lorenzo Maiorano.

De celui-ci, on sait peu de choses. Son nom n’a rien d’oriental. Sa date de naissance reste hypothétique.

Lorenzo vint d’abord se présenter au pape Gélase, qui le consacra ; il apportait aussi avec lui de précieuses reliques, et surtout une icône mariale, et fut accueilli avec enthousiasme.

Si Lorenzo remplit saintement sa charge et fit construire une église en l’honneur de saint Pierre, il est surtout resté célèbre dans l’histoire pour sa position au cœur de l’apparition de l’archange saint Michel au Monte Gargano.

D’après les récits anciens, un habitant de l’endroit, certain Elvio Emanuele, en 490, perdit un taureau, le plus beau de son troupeau. La bête s’était réfugiée dans la «caverne des mages», repaire d’un mystérieux mage. Elvio, ne pouvant retirer l’animal, pensa le tuer, mais la flèche qu’il lui décocha, revint à lui comme un boomerang. Il en parla à l’évêque Lorenzo, qui lui conseilla de prier et jeûner pendant trois jours.

Passé ce délai, saint Michel apparut en songe à Lorenzo, lui demandant d’ouvrir la grotte au culte chrétien. Mais Lorenzo jugea prudent d’attendre que cette grotte fût libérée du culte païen. Deux ans plus tard, quand la ville fut assiégée par Odoacre, Lorenzo demanda à celui-ci et obtint trois jours de trêve pour la population : saint Michel lui apparut alors de nouveau, promettant qu’il aurait aidé les habitants s’ils attaquaient l’envahisseur. Au bout des trois jours, les Sipontins attaquèrent, et une pluie de grêle et de sable mit en fuite les barbares. Lorenzo alors organisa une procession jusqu’à la grotte (mais sans y entrer) et demanda ensuite au pape quoi faire. Le pape ordonna un jeûne de trois jours, au terme desquels Lorenzo aurait dû consacrer la grotte et l’ouvrir ainsi au culte chrétien. A la suite d’un nouveau songe, saint Michel dit à Lorenzo que le lieu était déjà consacré par sa présence, et qu’il suffisait de prendre possession de la grotte, qui fut alors consacrée à l’archange saint Michel, le 29 septembre 493. C’est l’origine de la fête actuelle du 29 septembre.

Plus tard Lorenzo aurait recouru aussi à l’intercession de saint Michel pour repousser une invasion ; il aurait prophétisé la guerre avec les Goths ; Totila lui aurait fait envoyer un cheval que personne n’arrivait à dompter, et qui se soumit immédiatement à Lorenzo ; Siponto fut alors épargnée.

L’évêque Lorenzo mourut à Siponto, le 7 février 545, peut-être centenaire, peut-être au retour d’un voyage de Constantinople, peut-être victime d’une nouvelle invasion barbare.

La ville de Siponto allait être détruite par les Slaves au 7e siècle et disparut lors d’un tremblement de terre en 1223 ; c’est la ville de Manfredonia, construite par le roi Manfredi, qui la remplaça.

Le pèlerinage de Saint-Michel-au-Mont-Gargano est toujours très fréquenté ; de très nombreuses grâces ont été accordées aux prières des fidèles car, comme l’avait annoncé saint Michel à l’évêque : Là, les péchés des hommes pourront être pardonnés.

L’icône de la Vierge Marie de Siponto, apportée par Lorenzo de Constantinople, a été solennellement couronnée en 1955 par le cardinal Roncalli, futur Jean XXIII (v. 3 juin).

Saint Lorenzo Maiorano est commémoré le 7 février au Martyrologe Romain.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie L
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens