Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 00:00

Bercaire de Hautvillers

625-685

 

Il naquit vers 625, dans une famille de riches propriétaires d’Aquitaine, peut-être à Dissay près de Poitiers, où Bercaire hérita d’une villa.

Son parrain, s.Nivard (v. 1er septembre ?), futur évêque de Reims, s’occupa de sa formation. Il le confia à s. Remacle (v. 3 septembre), puis Bercaire alla demander son admission à Luxeuil. Il y devint cellérier.

Comme comme cellérier qu’il accomplit son premier miracle, fruit de son obéissance. Il était en train de remplir une jarre de cervoise, lorsqu’il fut appelé par son abbé ; obéissant, il courut, sans s’occuper d’arrêter l’écoulement de la boisson ; la cervoise coulait, puis s’éleva comme une colonne au-dessus de la jarre. Les moines vantèrent la sainte vertu de Bercaire qui, dans son humilité, attribua le prodige à l’abbé.

Bercaire eut ensuite la charge d’organiser le nouveau monastère de Hautvillers : on y suivait les deux Règles de s.Benoît et de s.Colomban. C’est à Hautvillers que mourut s.Nivard.

Puis, dans le forêt du Der, il fonda deux abbayes, qu’il peupla avec des esclaves rachetés, les femmes à Manswiller, appelée plus tard Puellemontier ; les hommes près de Puisie, où l’abbaye s’appela Montier-en-Der (673).

Il alla chercher à Rome et à Jérusalem d’importantes reliques pour en doter ces monastères.

Pour le Jeudi saint de 685, il se rendit à Puellemontier, où il laissa pressentir sa mort possible. Or il venait de réprimander un moine, nommé Daguin, qui avait fort mal pris la chose. Quand tout le monde fut endormi le soir, Daguin s’approcha de Bercaire et le poignarda. N’arrivant pas à se débarrasser de so poignard, qui flottait sur l’eau du puits où il l’avait jeté, il fut pris de terreur et alla sonner la cloche ; on se réveille, on se hâte, on entoure le malheureux, qui avoue son geste : on se réunit autour de Bercaire qui, agonisant, a la force de conseiller à son meurtrier d’aller demander au pape une pénitence. Daguin partit - et ne réapparut jamais.

Bercaire s’éteignit le jour de Pâques, 26 mars 685.

L’abbaye de Hautvillers fut détruite et rebâtie après le passage des Normands (882), des Anglais (1449), des Huguenots (1564), et des révolutionnaires (1793). Il n’en reste maintenant que l’église et une partie du cloître.

De celle de Montier-en-Der, on a reconstruit l’église abbatiale.

Saint Bercaire est commémoré le 26 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens