Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 00:02

Braulio de Saragosse

† 651

 

Il était, dit-on de famille royale.

Braulio se distingua surtout par son savoir, qui fut considérable pour l’époque où il vécut. Il fut intimement lié avec Isidoro de Séville (v. 4 avril), qui lui décerna les plus grands éloges.

On en a fait un archidiacre de l’Eglise de Séville, ou plutôt de celle de Saragosse, où était évêque son frère Juan. A la mort de ce dernier, une lumière céleste aurait désigné Braulio pour lui succéder.

D’après sa correspondance avec Isidoro, il aurait voyagé à Séville avant d’être évêque. D’après la même source, Braulio dut faire face à de grosses difficultés dans les premières années de son épiscopat, mais on n’en sait pas davantage.

Son amitié avec s.Isidoro contribua à l’établissement dans toute l’Espagne d’une discipline uniforme ; il fut présent à maints conciles, en particulier les 4e, 5e, et 6e de Tolède, entre 633 et 638 :

Le 4e concile de Tolède (633), en présence du roi Sisenando et sous la présidence de s.Isidoro, regroupait soixante-neuf évêques. On condamna comme criminel le roi détrôné Suintila ; divers canons portaient sur la discipline et l’administration de l’Eglise, sur les moines, sur les pénitents, les esclaves et les Juifs.

Lors du 5e concile de Tolède (636), vingt-deux évêques étaient présents ; on y décida que le roi ne pouvait être choisi que dans la noblesse et l’armée ; anathème à qui oserait maltraiter les descendants de la famille du roi ; excommunié qui aurait consulté les devins pour connaître l’avenir du roi ou qui aurait conjuré contre lui ou qui aurait tenté de prendre sa place. On décida en outre trois jours de Litanies en décembre.

Le 6e concile de Tolède (638), convoqué par le roi, réunissait alors cinquante-trois évêques, d’Espagne et de Narbonnaise et confirma surtout les décisions du concile précédent ; en outre, tout clerc qui aurait acquis un évêché par simonie, se verrait spolié et excommunié. Au terme de cette assemblée, c’est Braulio qui écrivit au pape le compte-rendu du concile, le nombre et les noms des évêques participants, les mesures prises et les réponses adoptées.

Braulio mourut, pense-t-on, le 18 mars 651.

Beaucoup plus tard, sur une révélation de s.Valerius (v. 22 janvier), un des premiers évêques de Saragosse, on retrouva le corps de Braulio.

Saint Braulio est commémoré le 18 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie B
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens