Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 00:00

Guennolé de Landévenec

461-530

 

Winwalæus - c’est la traduction latine de Guennolé, car il est bien possible que le nom breton ait existé avant le latin - naquit vers 461 en Armorique, de Fracan et Guen (ou Alba, Blanche). Ces parents appartenaient à deux familles nobles de Grande-Bretagne et eurent d’abord deux jumeaux, Guethenoc et Jacut, vers 460, avant leur émigration en Armorique.

Guennolé vit le jour sur les bords de la rivière Gouet, non loin de la mer, en Basse-Bretagne, dans le diocèse de Saint-Brieuc ; il reçut de ses parents l’habitude de louer Dieu, dès qu’il put parler.

Les parents voulurent confier leur dernier fils à un vénérable moine nommé Budoc, renommé pour sa sainteté et surnommé docteur très élevé, qui avait fondé un monastère sur l’île de Bréhat (act. Côtes-d’Armor) ; le monastère avait reçu le nom d’Ile lavée (auj. Lavrec). Pendant la traversée, ils furent assaillis par une violente tempête, et c’est le petit Guennolé qui rassura ses parents avec des mots pleins de foi et de confiance. Budoc reçut Guennolé avec grande bienveillance et prédit aux parents quelques traits de la destinée de leur fils.

Guennolé grandit très rapidement dans la sainteté - et Dieu le prouva en lui donnant bientôt le don des miracles. Un jour qu’un de ses condisciples s’était cassé une jambe, Guennolé fit un signe de croix sur la fracture et ordonna : Lève-toi, au nom du Seigneur Jésus !, ce que fit le malade. Une autre fois, se renouvela la situation du paralytique de l’Evangile (Mt 9:5) ; en effet, un frère reprochait à Guennolé de s’en tenir à des mots stériles : humblement, Guennolé ne répondit rien, mais l’aveugle qui était devant lui recouvra la vue instantanément.

Quelques années passèrent, et quand Guennolé eut vingt-et-un ans (482), il se passionna pour le travail évangélique de s.Patricius (v. 17 mars) et voulut partir à son tour en Irlande. Il allait s’embarquer, mais la nuit précédent le départ, il vit en songe Patricius qui lui déconseillait de quitter le continent, car il avait à y fonder un monastère.

Budoc accepta un peu à contre-cœur la mission de son jeune fils, qu’il aimait tant. Mais il laissa la volonté divine se faire : il donna sa bénédiction à Guennolé, qui partit avec onze moines. Leur premier essai fut l’île Topaja (auj. Tibidy, rade de Brest, Finistère), où ils construisirent quelques bâtiments et cultivèrent un jardin. Mais après trois ans, ils comprirent qu’il leur fallait s’installer mieux et vinrent vers l’embouchure du Faou, non loin de la mer ; ce fut l’origine de Lann Tévennec, ou Landévenec.

La région était parfaitement vierge, inhabitée, inculte, et le travail des moines la rendit fertile, tandis que les nombreux miracles de Guennolé le rendirent très célèbre. Le roi Gradlon le protégea. La présence de Guennolé et de ses moines aida beaucoup de païens à se rapprocher de Dieu.

Vers 530, la nuit du 2 au 3 mars, une voix avertit Guennolé de sa prochaine mort. Le matin venu, il l’annonça à son tour aux moines, ajoutant : Quand j’aurai chanté la messe, Dieu m’appellera à Lui. A l’heure voulue, tous se rendirent à l’office, Guennolé célébra la messe puis, debout devant l’autel, chanta un psaume d’action de grâces ; tandis que les moines continuaient de chanter, Guennolé rendit son âme à Dieu.

Saint Guennolé est commémoré le 3 mars dans le Martyrologe Romain. 

L’abbaye de Landévenec fut maintes fois pillée, puis vendue à la Révolution, rachetée, reconstruite ; elle abrite actuellement des moines bénédictins.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie G
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens