Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 00:00

Hermeland d’Indre

640-720

 

Il naquit en 640 à Noyon (auj. dans l’Oise), d’une noble famille.

Son nom subit plusieurs orthographes : Herblain, Erblon…

Ses parents l’envoyèrent à la cour de Clotaire III, où il fut grand échanson.

On se préoccupa aussi de lui trouver une fiancée, mais sa volonté était bien ailleurs : se retirer à l’abbaye de Fontenelle ; il eut bien du mal à persuader le roi de le laisser aller.

Après sa profession, et malgré sa profonde humilité, il fut ordonné prêtre.

Sur ces entrefaites, l’évêque de Nantes fit appel aux moines de Fontenelle pour obtenir quelques-uns d’entre eux dans le but de fonder une abbaye sur l’île d’Antrum (plus tard Indre) : il songeait avec raison que la prière des moines aurait consolidé son action pastorale et obtiendrait beaucoup de grâces pour le diocèse. Douze moines furent ainsi détachés de Fontenelle, avec Hermeland à leur tête.

Sur l’île, entre 670 et 678, fut donc construite cette abbaye, avec deux églises, dédiées aux saints Pierre et Paul. En 680, elle fut rattachée à l’Ordre bénédictin. Cette abbaye fut une des plus florissantes du royaume, en sainteté et en nombre.

Quant à Hermeland, il fit chaque année et jusqu’à une extrême vieillesse une retraite solitaire sur l’île voisine d’Antricium (Aindrette, ou plutôt Indret), pour chercher à se sanctifier davantage.

Hermeland eut le don des miracles et de la prophétie

Il mourut en 720, et les miracles continuèrent.

Saint Hermeland est commémoré le 25 mars dans le Martyrologe Romain, jour de l’Annonciation. 

L’aménagement de l’estuaire de la Loire aux 18 et 19es siècles a considérablement modifié l’environnement des «îles» de Basse-Indre, Haute-Indre et Indret. Quant à l’abbaye, détruite en 843 par les Normands, elle fut remplacée par un simple prieuré.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens