Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 00:00

Leandro de Séville

535-600

 

Dans cette belle famille chrétienne de Cartagena (Andalousie, Espagne SE), naquirent successivement de Severianus et Túrtura : Leandro, vers 535, Fulgencio, Florentina et Isidoro (v. 14 janvier, 28 août et 4 avril).

Leandro embrassa très tôt la vie monastique, d’abord à Leon, puis à Seville même, où sa famille vint se réfugier en 554, devant l’invasion .

En 579, Leandro fut appelé à assumer la charge épiscopale.

Il créa une école où devrait être enseignée la foi romaine, mais aussi les arts et les sciences.

Les élèves affluèrent vite, parmi lesquels on compta Hermenegildo et Recaredo, les deux fils du roi Leovigildo. On aura l’occasion de voir que le premier des deux fut entièrement acquis à la foi romaine, qu’il défendit par le martyre (v. 13 avril).

Mais le roi Leovigildo usa de tous les moyens possibles pour soutenir l’erreur arienne, condamnant à la prison ou à l’exil les opposants, comme ce fut le cas du fidèle Leandro.

Leandro, décrivant la situation du pays à cette époque, dit qu’on n’y trouvait plus un homme vraiment libre, et que même la terre ne produisait plus son fruit.

Avant d’être exilé, Leandro eut encore le temps d’aller à Constantinople , où il rencontra le futur Grégoire 1er (v. 12 mars), qui s’y trouvait en tant qu’apocrisiaire (légat) du pape. C’est sur les instances de Leandro que Grégoire écrivit son Commentaire sur Job. Entre Grégoire et Leandro se tissa une très forte amitié spirituelle, qui s’exprime dans leur correspondance.

La persécution fut suspendue par la «conversion» du roi Leovigild. Si l’on doute parfois de sa véritable conversion, on admet un revirement et une attitude meilleure envers l’Eglise. L’avènement de Recaredo confirma cette paix retrouvée, qui aboutit d’une part à la conversion de tout le peuple visigoth et d’autre part au troisième concile de Tolède (589).

En 590, l’ami Grégoire devint pape sous le nom de Grégoire Ie, lequel, heureux des récents développements de la situation en Espagne, envoya à Leandro le pallium. Il lui aurait aussi envoyé une image de Notre-Dame de Guadalupe.

Désormais, Leandro allait se consacrer, outre qu’à son devoir pastoral, à la rédaction d’ouvrages, mais dont un seul nous est parvenu. 

Une Lettre à Florentina, qu’on considère comme une véritable Règle, contient des remarques fondamentales, parmi lesquelles que les jeunes filles nées dans l’esclavage sont devenues véritablement sœurs par leur profession.

Les dernières années de Leandro se passèrent dans la pénitence, les jeûnes, la méditation de l’Ecriture, mais aussi dans les infirmités, notamment la goutte, comme d’ailleurs le pape Grégoire Ier.

Leandro mourut, dit-on généralement, le 13 mars de 596, voire même de 601. Son propre frère, Isidoro, lui succéda.

Saint Leandro est commémoré le 13 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie L
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens