Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 23:00

Paterne d’Avranches

480-563

 

Paterne naquit vers 480 à Poitiers, d’un éminent fonctionnaire de cette ville et de Iulitta. Très tôt orphelin de père, Paterne grandit grâce à sa mère dans la crainte de Dieu et, encore bien jeune, acquit une franche maturité d’adulte.

Vers 500, il entra au monastère bénédictin d’Ansion, où il devint un cellerier très apprécié de tous les moines pour sa sollicitude et son esprit d’organisation.

Voulant éviter ces éloges, Paterne prit le parti de s’éloigner, avec son confrère Scubilion. Ils voulurent se fixer sur une petite île de la côte normande en face de Coutances.

Ils tentèrent d’évangéliser les habitants d’un petit village, Sesciacum (auj. Scicy), mais n’ayant pas reçu de mission particulière pour cela, ils ne furent pas reçus par les villageois encore très adonnés au paganisme.

Des miracles cependant eurent lieu ; de son bâton, Paterne fit jaillir une source qui coule encore aujourd’hui.

Paterne reçut ensuite le diaconat, puis le sacerdoce. Cette fois-ci, son apostolat auprès de la population fut couronné de fruits, et il le prolongea jusqu’en Bretagne, établissant d’autres monastères et accomplissant encore d’autres miracles.

Le bruit en parvint au roi Childebert, qui l’invita à la cour. Ce fut l’époque de deux miracles particuliers ; l’un fut la guérison d’un enfant mourant, empoisonné par un serpent ; l’autre fut la guérison de l’intendant du roi, qui avait refusé de remettre à Paterne de la part du roi une grosse somme d’argent pour les pauvres : devenu aveugle, il ne guérit qu’après avoir reconnu sa faute et avoir remis cette somme à Paterne. Ces deux miracles expliquent la dévotion qu’on a envers s.Paterne pour la guérison des morsures de serpents et pour les maladies des yeux.

Revenu à Scicy, Paterne gouverna longtemps les religieux qui s’y trouvaient, puis fut appelé, vers 550, à gouverner le diocèse d’Avranches, dont il devint ainsi le sixième évêque.

Treize ans plus tard, vers 563, Paterne s’éteignit, un lundi de Pâques, le même jour d’ailleurs que son fidèle Scubilion. Ils sont inhumés à Saint-Pair-sur-Mer, localité qui a remplacé Scicy.

Il y a deux Paterne du même siècle, qui, autrefois, étaient mentionnés les 15 et 16 avril au Martyrologe, et que l’on confondait un peu. 

Tandis que s.Paterne de Vannes est maintenant mentionné au 21 mai, s.Paterne d’Avranches est commémoré le 15 avril dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens