Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 23:00

Magnerich de Trèves

† 586

 

Magnerich (Magnericus), dont on ne connaît pas l’enfance et la formation, fut un fidèle disciple de l’évêque Nicetius de Trèves (v. 1er octobre) ; lorsque ce dernier fut exilé pour avoir excommunié Clotaire, Magnerich refusa de s’en séparer et revint avec lui. 

Il lui succéda en 566. il était le vingt-quatrième évêque de Trèves.

Ce fut un des premiers évêques de Germanie d’origine non franque.

Il continua le travail de redressement de Trèves commencé par Nicetius et, par dévotion à s.Martin de Tours (v. 11 novembre), fit construire dans le diocèse quatre églises en son honneur, outre qu’il fit le pèlerinage à Tours. Il fonda aussi des communautés de clercs.

En 581, il accueillit l’évêque de Marseille Theodorus (v. 2 janvier), exilé par le roi de Burgondie.

En 586, il fut le parrain de Thibert II, fils de Childebert II.

Magnerich sut se faire obéir. Un ermite nommé Wulfilaich s’était fait stylite, mais sans doute sans véritable vocation pour ce genre de vie : l’évêque l’obligea à en redescendre, fit détruire la colonne, et lui ordonna d’entrer dans un monastère.

L’épiscopat de Magnerich dura vingt ans. Venance Fortunat parle de Magnerich comme de la parure de l’épiscopat.

Magnerich s’éteignit vers 586.

Saint Magnerich de Trèves est commémoré le 25 juillet dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens