Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 23:00

Grégoire d’Utrecht

707-775

 

Grégoire était le petit-fils d’Adèle, elle-même fille de Dagobert II et abbesse à Trèves (v. 24 décembre). Il semble qu’il soit né dans le territoire-même de Trèves, vers 703. Il aurait eu deux frères.

L’adolescent, âgé de quinze ans, vivait sous l’égide de sa grand-mère, qui le chargea de la lecture durant les repas : telle est en effet la coutume en maints monastères. Cette lecture se faisait en latin.

Il advint que s.Boniface (v. 5 juin) passa par ce monastère et, ayant entendu Grégoire lire, lui demanda s’il avait compris ; évidemment, Grégoire ne pratiquait pas encore assez la langue latine pour comprendre ce qu’il lisait aux braves Religieuses ; aussi Boniface se mit-il à lui commenter le texte.

Une autre source raconte différemment l’épisode : Grégoire aurait bien compris le texte latin, mais ne pouvait le commenter en langue germanique, ce qui donna lieu à l’intervention de Boniface.

Il n’en fallut pas davantage pour susciter en l’âme du garçon la vocation à suivre Boniface, dont il ne voulut plus se séparer. Adèle tentait un peu de le retenir, pour prendre le temps de bien réfléchir ; la réponse fut énergique : Si tu ne me donnes pas un cheval, j’irai à pied.

Désormais, Grégoire accompagna Boniface dans ses longues missions en Germanie, jusqu’en Frise. Il reçut le sacerdoce.

Vers 750, Boniface le désigna pour diriger le monastère Saint-Martin d’Utrecht. Début 754, il partit en mission, laissant Grégoire seul. Le 5 juin, mourait en martyr Boniface. 

A partir de 754 donc, Grégoire administra le diocèse d’Utrecht à la place de son cher Maître, mais ne reçut jamais l’ordination épiscopale. Sa mission d’administrateur devait durer vingt ans.

Par ce travail apostolique et patient, Grégoire contribua ainsi à asseoir définitivement le christianisme en Frise.

On lui rapporta que ses deux frères avaient été massacrés par des païens ; d’après la coutume locale, il devait prononcer le genre de supplice qu’il fallait leur imposer ; il n’en fit rien, les reçut paternellement, leur donna de sages instructions et les laissa aller.

Grégoire eut parmi ses disciples s.Liudger (v. 26 mars), qui en écrivit la biographie en témoin oculaire. 

En 772, Grégoire fut victime d’un accident cardiaque et resta paralysé jusqu’à la fin de sa vie. Il s’éteignit le 25 août, vers 775.

Saint Grégoire d’Utrecht est commémoré le 25 août dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens