Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 23:00

Merry

† 700

 

Merry (latin Medericus) naquit au 7e siècle à Autun, de parents nobles.

Il y avait dans cette ville un monastère dédié, croit-on, à s.Martin (v. 11 novembre), où il entra fort jeune. Jeune d’âge, déjà mûr dans sa détermination, il grandit dans les vertus, fut ordonné prêtre et fut choisi pour succéder au défunt abbé.

Comme il arrive dans la vie de beaucoup de Saints, Merry se méfiait de la gloire humaine, des honneurs, et dut se combattre pour accepter la bénédiction abbatiale. Plus tard, quand les miracles commencèrent, malgré lui, à le rendre célèbre, il s’enfuit : seule la menace épiscopale d’excommunication le fit revenir sur ses pas.

C’est que Merry savait mettre en déroute le Démon. Un moine tourmenté par la tentation fut délivré quand Merry lui imposa sa propre tunique ; à un autre, il fit manger du pain bénit !

Devenu vieux, Merry fit valoir son grand âge pour faire accepter sa démission, et se hâta de partir pour Paris avec un disciple nommé Frodulphus (ou Frou, v. 22 avril ?). En route, il s’arrêta à Champeaux (Melun), où il fit tomber les liens de plusieurs prisonniers ; à Bonneuil, il obtint la libération de deux autres prisonniers ; enfin parvenu à Paris, il s’établit près de la chapelle Saint-Pierre-des-Bois, où il acheva sa vie en ermite.

Merry mourut un 29 août, vers 700.

On a pris l’habitude de l’invoquer contre les douleurs d’entrailles.

A partir du 9e siècle, la chapelle Saint-Pierre prit le nom de saint Merry, fut agrandie et devint paroisse. L’actuelle église, qui n’est pas dépourvue de beauté, est malheureusement un peu à l’abandon.

Saint Merry est commémoré le 29 août dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens