Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 23:00

Radegonde de Poitiers

520-587

 

Poitiers fut le témoin de la fondation de Radegonde après les vicissitudes de sa jeunesse. Elle naquit vers 520, croit-on, à Erfurt (Thuringe, Germanie), fille du roi Berthaire qui eut aussi des fils.

Berthaire et son frère Baderic furent assassinés par leur autre frère Hermanfred, qui se fit aider pour ces crimes par les rois francs, fils de Clovis et ste Clotilde (v. 3 juin), Thierry et Clotaire. Radegonde et un de ses frères furent «enlevés». Elle avait trois ans. Mais Thierry et Clotaire se retournèrent ensuite contre la Thuringe et l’envahirent (531).

Clotaire s’éprit violemment de la jeune Radegonde ; il la fit «élever» dans sa villa d’Athies ; la culture de Radegonde semble avoir connu les auteurs latins et grecs.

En 536, Clotaire devenu veuf voulut épouser sa jeune «prisonnière», qui chercha alors à s’échapper et fut rattrappée à Péronne. En 539, un somptueux mariage fut célébré à Soissons, dont on pourrait légitimement douter de la validité, au regard des vrais sentiments de Radegonde. Après cette cérémonie, Clotaire fit don à Radegonde de cette villa d’Athies. Elle y fondera bientôt un hôpital.

Radegonde n’était pas faite pour la vie conjugale ; elle se retirait pour prier, s’absentait pour fuir la mondanité. Le roi maugréait : C’est une nonne que j’ai épousée là !

En 555, la Thuringe s’étant soulevée, Clotaire fit exécuter en représailles le frère de Radegonde, qui se trouvait à la cour. Désormais, Radegonde ne désirait que fuir ce roi meurtrier et ne cherchait plus qu’à se consacrer totalement à Dieu.

C’est le très âgé s.Médard (v. 8 juin) qui lui remit le voile des «vierges», même si l’on doute que Clotaire eût respecté la virginité de son épouse. 

Radegonde ira s’établir d’abord à Saix, où elle s’adonna au soin des lépreux. Pour échapper ensuite à Clotaire qui cherchait à la retrouver, elle se réfugia à Poitiers, près du tombeau de s.Hilaire (v. 13 janvier). Elle établit là un grand monastère dédié à Notre-Dame, où elle fut suivie de nombreuses jeunes filles (552).

Clotaire ne s’avouait toujours pas vaincu, mais il reçut une sévère admonestation de s.Germain de Paris (v. 28 mai), qui le menaça d’excommunication, et mourra en 562.

Au monastère de Notre-Dame, Radegonde se mêlera aux autres Religieuses avec une humilité vraiment royale, balayant, nettoyant les ordures, obéissant comme une petite fille. Une sainte amitié la liera au poète Venance Fortunat (v. 14 décembre).

En 569, elle obtint de Constantinople d’insignes reliques de la Sainte-Croix, qui furent solennellement apportées à Poitiers ; ce fut l’occasion, pour Venance Fortunat, de composer les hymnes Vexilla Regis et Pange, lingua, gloriosi.

Radegonde alla trouver à Arles s.Césaire (v. 27 août), pour en étudier la Règle, qu’elle fit adopter à Poitiers. Le monastère, qui prit le nom de Sainte-Croix, abritera bientôt deux cents moniales.

Quand cette royale Fondatrice mourut, en 587, toutes les moniales la pleurèrent.

Sainte Radegonde est commémorée le 13 août dans le Martyrologe Romain.

En France une vingtaine de localités, et plus encore de sanctuaires, portent le nom de Sainte Radegonde.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens