Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 08:23

Achard de Jumièges

613-687

 

Achard (le latin Aichardus a été traduit diversement : Aichard, Achard, Aicadre) naquit à Poitiers, de Anscharius et Ermena, époux craignant Dieu et charitables envers les pauvres et les pèlerins.

Au moment d’accoucher, Ermena craignit de perdre la vie et promit à Dieu de lui consacrer son enfant, si la naissance s’accomplissait heureusement.

Les parents confièrent sans tarder Achard à l’école du monastère de la ville, où il resta jusqu’à l’âge de seize ans. Puis Anscharius fit introduire son fils à la cour, dans l’espoir de lui préparer un avenir brillant. L’adolescent sut y conserver sa candeur et éviter les pièges d’une facile mondanité.

Quand il eut dix-huit ans, Achard s’ouvrit de son désir intime à ses parents : il voulait suivre l’appel de Dieu dans la vie consacrée. Ermena en fut heureuse, et Anscharius eut l’intelligence de respecter une volonté si ferme.

Achard entra dans l’abbaye d’Ansion (act. Saint-Jouin de Marnes, Deux-Sèvres), aux confins du Poitou, où il resta quelque trente-cinq ans. On dit que sa prière obtenait la guérison des malades qui venaient le voir.

C’est alors que s.Philibert (v. 20 août) entra dans la vie de notre Achard. En 677, Philibert, abbé de Jumièges, fonda l’abbaye de Noirmoutiers puis releva celle de Saint-Benoît près de Poitiers, qu’il confia alors à Achard. Les vieux parents de celui-ci furent trop heureux de lui céder une grande propriété qu’ils possédaient à Quinçay.

Philibert, devenu vieux, abdiqua et fit appel à Achard pour lui succéder à Jumièges ; les moines accueillirent Achard avec respect et soumission, et restèrent fidèles à leurs promesses. 

L’abbaye ne compta pas moins de neuf cents moines et quinze cents domestiques, si les dires des biographes sont exacts. Achard vieillissant songea à se démettre d’une telle responsabilité ; il craignait aussi une baisse de ferveur de ces moines. Dans une vision, il vit un ange qui le rassurait : une partie des moines mourrait bientôt, destinés à la gloire céleste, une autre partie aurait le temps de sa sanctifier pour rejoindre la gloire des premiers.

Achard fut divinement informé de la mort de Philibert, puis de la sienne propre, prochaine. Il s’y prépara en conjurant encore une fois les moines de la communauté de rester fidèles et s’éteignit le 15 septembre 687. 

Saint Achard de Jumièges est commémoré le 15 septembre dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens