Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 09:52

Anastasio de Cluny

1025-1086

 

Anastasio était né vers 1020-1025 à Venise, dans une bonne famille bourgeoise.

Il sut le latin et le grec parfaitement, ce qui donne une idée de la bonne formation qu’il reçut.

Le Christ gagna son cœur, et il chercha à Le suivre. D’abord par l’ascétisme ; discrètement, il supprima le vin, il jeûna les mercredis et vendredis ; ses prières et ses veilles s’intensifièrent… Puis il jeûna toute la semaine, sauf le dimanche.

Il vint alors au Mont-Saint-Michel (Manche), et y prit l’habit.

Mais voilà qu’au bout d’une année, il apprit que l’abbé avait acheté sa crosse, qu’on allait le soumettre à un simoniaque ! Il se retira, seul, sur une petite île au nord de la côte.

Ce fut le début de sa célébrité, bien involontaire. L’abbé Hugues de Cluny (v. 29 avril) vint le voir et lui proposa de le suivre à Cluny.

Le nouveau moine fut, bien sûr, exemplaire, avec toutefois ses petites excentricités inhabituelles pour le monastère, car il avait désormais la coutume de s’absenter pour prier davantage, de jeûner à des jours où les moines ne le faisaient pas, etc.

On l’envoya vers 1074 pour une mission en Espagne, peut-être dans la tentative d’y remplacer le rit mozarabe par le romain, mais ce ne fut pas un succès. Anastasio revint à Cluny.

Au bout de sept années, l’abbé le prit avec lui pour une autre mission en Aquitaine. L’abbé pensait qu’Anastasio saurait convaincre les fidèles par la chaleur de sa parole ; mais Anastasio demanda, implora, obtint de pouvoir se retirer quelque part dans ces montagnes rudes des Pyrénées.

Il prit un frère avec lui, qui habiterait en bas de la cabane, tandis qu’il resterait en haut, priant, célébrant les louanges divines. Le frère lui montait un peu de pain et d’eau. L’amant de la solitude ne put éviter la célébrité : on vint le voir de partout.

Satan aussi vint, pour incendier la cabane : Anastasio éteignit le feu d’un signe de croix et mit en fuite l’Esprit du mal ; la scène eut deux témoins, qui ne pouvaient mentir.

Pendant trois ans, contre son gré, Anastasio reçut, conseilla, pria, confessa.

On pourrait dire : ce moine était-il vraiment obéissant ? N’en faisait-il pas un peu à sa tête ? On va voir que non. L’abbé de Cluny lui écrivit, lui reprochant doucement son long silence et l’invita à revenir au monastère. Anastasio se leva et partit, aussitôt. Il n’avait pas trop de bagages à préparer !

Près de Pamiers, il accepta de procéder à la translation des reliques de s.Antonin (v. 2 septembre) et guérit un malade avec de l’eau bénite, et quelques autres aussi.

Plus loin, il fut pris de fièvre. Il s’alita ; on lui proposa un bain bien chaud, qu’il refusa : c’est à ce moment-là qu’on apprit de sa bouche qu’il ne s’était jamais lavé ni les pieds ni la tête.

Il s’éteignit donc près de Pamiers, le 16 octobre 1085-1086.

Les restes d’Anastasio, retrouvés plus tard par une révélation, furent dispersés par les Huguenots en 1568.

Saint Anastasio de Cluny est commémoré le 16 octobre dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens