Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 22:28

Cerbonius de Populonia

† 575

 

Sur Cerbonius (Cerbone, Cerbonio), plusieurs récits existent.

Vers 544, il aurait été le deuxième évêque de Populonia, la future Massa Marittima.

Ou bien, natif d’Afrique du Nord, de parents chrétiens, il fut ordonné prêtre par un certain s.Regulus. Lors de l’invasion et de la persécution des Ariens en Afrique, les Chrétiens se dispersèrent : Regulus et ses prêtres, dont Cerbonius, s’en vinrent en Italie. 

Cette histoire est contestée par les spécialistes : la persécution arienne avait cessé dès 525. Mais si quelque autre circonstance dramatique avait forcé le clergé à émigrer…

Une tempête les aurait fait accoster en Toscane, où ils vécurent en ermites. Quand l’armée de Byzance et celle des Goths se firent la guerre, Regulus fut décapité au motif qu’il était partisan de Byzance.

Quand mourut l’évêque de Populonia, Florentius, la population demanda que son successeur fût Cerbonius.

Mais Cerbonius avait l’habitude de célébrer dès le lever du soleil les Saints Mystères de l’Eucharistie, même le dimanche, ce qui n’était pas du tout du goût des habitants. Ils s’en plaignirent au pape. Des légats du pape vinrent surveiller Cerbonius, avec l’idée de l’amener à Rome : ils trouvèrent l’évêque en train de prendre le petit déjeuner tranquillement, ce qui les étonna, car ils pensaient que le pontife osait manger avant de célébrer la Messe du dimanche (on précisera ici que, jusqu’à la moitié du 20e siècle, on devait être à jeun depuis minuit pour pouvoir célébrer et communier). En réalité, Cerbonius avait déjà célébré la Messe à son heure accoutumée, mais les légats n’hésitèrent pas à l’accuser… d’hérésie et le traînèrent à Rome.

En chemin, Cerbonius guérit trois personnes atteintes de fièvre, et calma d’un signe de croix un troupeau d’oies sauvages : elles l’accompagnèrent jusqu’à Rome et s’envolèrent quand Cerbonius fit de nouveau sur elles le signe de la croix.

Au petit matin suivant, Cerbonius alla… tirer du lit le pape (!) et lui demanda s’il n’avait pas entendu des anges chanter, et le pape lui répondit qu’il avait entendu quelque chose de ce genre. Cerbonius voulait ainsi faire comprendre au pape qu’il était accusé à tort. Il alla célébrer la Messe, le pape lui donna licence de célébrer à l’heure qui lui convenait et le renvoya à son diocèse.

Lorsque le roi des Ostrogoths, Totila, envahit la Toscane, Cerbonius cacha quelques soldats de Rome, et fut pour ce motif condamné à être livré à un ours sauvage. Mais la bête, après s’être dressée sur ses deux pattes de derrière, vint lécher les pieds de Cerbonius. Totila fit partir Cerbonius sur l’île d’Elbe, en face de Populonia.

Vers 575, Cerbonius, âgé et malade, sentit sa mort approcher. Il désirait, après sa mort, être enterré à Populonia ; mystérieusement, il conseillait à ceux qui seraient chargés de transporter son corps, de revenir immédiatement après sur l’île. Après la mort de Cerbonius, confiant en leur saint évêque, les hommes abandonnèrent rapidement Populonia pour regagner l’île d’Elbe : bien leur en prit, car les Lombards déferlèrent peu après sur Populonia : les hommes comprirent alors que Cerbonius leur avait sauvé la vie.

Cerbonius mourut vers 575.

Trois siècles plus tard, Populonia fut à nouveau attaquée par des pirates. L’évêque et ses fidèles se réfugièrent alors sur l’actuel site de Massa Marittima.

Saint Cerbonius de Populonia est commémoré le 10 octobre dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens